Eco-construction

Facebook Twitter

Partenaires

La Région a opté pour une approche spécifique de ce secteur via des partenariats avec la Fédération Française du Bâtiment Rhône-Alpes (FFB), la CAPEB Rhône-Alpes, Ville Aménagement Durable (VAD), l'association OIKOS ou le Réseau Français de la Construction Paille (RFCP) ou encore l'association TERRA. L'action menée vise à accompagner la montée en compétences des professionnels du bâtiment pour assurer la transition écologique du secteur du bâtiment.

Facebook Twitter

Terre, bois, paille ou chanvre : les matériaux du futur ?

Le bâtiment consomme 40% de l'énergie primaire produite en France. 38 millions de tonnes de déchets sont produits par an en France par le secteur du bâtiment. Pour mémoire, les ménages engendrent 30 millions de tonnes de déchets par an. Or, seule la moitié de ce tonnage est valorisée, c'est-à-dire utilisés en sous couche routière ou comblement de carrières, le reste est placé en centre de stockage de déchets.
L'utilisation de matériaux issus du pétrole, comme le polystyrène ou nécessitant de nombreuses étapes de transformation et de transport (béton, laine de verre) est énergivore et responsable de l'émission de gaz à effets de serre (GES).

A l'inverse, l'utilisation d'éco-matériaux, tels le bois, la paille, le chanvre, l'ouate ou la terre crue, pour la construction peut permettre de réduire la consommation d'énergie grise de moitié, avec des bilans d'émission de GES parfois négatifs !

La Région accompagne en 2015 la montée en compétences des maîtres d'ouvrages en lançant un appel à manifestation d'intérêt pour les bâtiments collectifs éco-conçus . Ce dispositif offre aux maîtres d'ouvrage intéressés par la rénovation ou la construction de bâtiments, la possibilité de disposer gratuitement d'une expertise complète pour une intégration facile des éco matériaux dans leur projet.

Eco-matériaux : de quoi s'agit-il ?

La terre, le bois, la paille, le chanvre sont des matériaux premiers, souvent d'origine agricole ou sylvicole, utilisés depuis des millénaires dans la construction traditionnelle. La construction écologique contemporaine revisite ces pratiques et propose des solutions techniques innovantes qui répondent aux exigences actuelles en terme de durée du bâtiment, de performance énergétique et de respect de l'environnement.

Ces solutions innovantes utilisent des matériaux d'origine naturelle car ils constituent des puits de carbone et contribuent de manière significative à la réduction des émissions de CO2. Ces matériaux sont peu ou pas du tout transformés : ils permettent ainsi une économie importante d'énergie grise, y compris grâce à leur recyclage. Enfin, ces matériaux, locaux, permettent de repenser des filières courtes d'approvisionnement et de relocaliser des activités économiques sur un territoire. Cette approche rend plus attractive la filière du bâtiment : elle peut s'appuyer sur une main d'oeuvre qualifiée qui contribue à préserver et à développer les savoir-faire.