La Chartreuse verte

Chaque année, 1,5 million de bouteilles sont vendues, dont la moitié à l'export.

Facebook Twitter

La liqueur des moines chartreux

C'est un secret bien gardé. Depuis deux cent cinquante ans, la composition de la Chartreuse verte est connue des seuls moines qui la fabriquent. Unique élément divulgué de cette mystérieuse recette : le nombre de plantes et de fleurs utilisées. Originaires du monde entier, elles sont cent trente, séchées, broyées, pesées, puis livrées dans de grands sacs numérotés à la distillerie de Voiron, en Isère. Là, elles macèrent dans de l'alcool. Les différents alcoolats obtenus à la suite de la décoction des plantes, qui donne à la liqueur sa couleur si particulière, sont alors mélangés à du miel distillé et du sirop de sucre.

Autre originalité : la Chartreuse verte est le seul spiritueux à être toujours produit par ses créateurs. Cette panacée est issue d'un « élixir de longue vie » qui fit la réputation de la Chartreuse de Paris avant d'être décortiqué et définitivement formulé par le frère Jérôme Maubec, l'apothicaire de la Grande Chartreuse. La distillation dure huit heures, supervisée par deux pères. Les alambics sont contrôlés informatiquement par les Chartreux depuis leur monastère au pied du Grand Som, à une vingtaine de kilomètres de Grenoble. La liqueur est ensuite mise en fût pendant plusieurs années dans des foudres de chêne, avant d'être embouteillée et commercialisée. Chaque année, 1,5 million de bouteilles sont vendues, dont la moitié à l'export.

Plus de deux siècles après sa création, la Chartreuse verte a retrouvé une nouvelle jeunesse, aussi bien dans les foyers que dans les clubs. Et elle a fait le tour du monde. Avec 900 litres écoulés par an, c'est un bar de Melbourne qui tient le record. Dans Boulevard de la mort, Quentin Tarantino, un adepte, la célèbre dans une réplique culte : « Chartreuse, la liqueur tellement bonne qu'elle a donné son nom à une couleur ! »

Cave et distillerie se visitent gratuitement : 04 76 05 81 77
10, boulevard Edgar Kofler, à Voiron.
www.chartreuse.fr