Contournement Ferré de l'Agglomération Lyonnaise (CFAL)

Une solution efficace

De la Grande-Bretagne à l'Italie, du Benelux à la péninsule ibérique, les grands axes de circulation des marchandises et des voyageurs passent par... la Région Rhône-Alpes et notamment l'agglomération lyonnaise. Comment désengorger ce véritable nœud ferroviaire et, dans le même temps, anticiper l'augmentation des transports de marchandises et donc le triplement du trafic ferroviaire d'ici 2020 ? En créant le Contournement Ferroviaire de l'Agglomération Lyonnaise (CFAL) qui, comme son nom l'indique, réduira la circulation de trains de fret dans Lyon.

Une réponse efficace à un problème épineux. Ce n'est pas un hasard si cette infrastructure est la seule voie de contournement d'une agglomération dédiée au fret que Réseau Ferré de France (RFF) ait aujourd'hui en projet. D'autant qu'elle s'inscrit dans la « Magistrale Eco-Fret », projet européen de couloir ferroviaire performant sur les axes de circulation nord-sud et qu'elle en est un maillon important.
Les effets bénéfiques sur le trafic régional seront indéniables : ne plus subir la saturation des axes ferroviaires, désengorger les gares de Lyon, éviter le passage des trains de fret dans la gare lyonnaise de la Part-Dieu, améliorer les dessertes de l'aéroport Lyon Saint-Exupéry. Enfin, dernier argument et non des moindres : cette ligne nouvelle redonnera de la place aux TER, aujourd'hui limitée par le passage de trains de fret.

Une infrastructure nouvelle génération

Le projet est conçu en deux secteurs : le premier se situe au nord, entre Ambérieu-en-Bugey et la ligne ferroviaire actuelle Lyon-Chambéry en passant par l'aéroport Lyon Saint-Exupéry. Ce tracé a été retenu car il se situait au plus près des infrastructures existantes.
Le second, au sud, permettra de rejoindre la vallée du Rhône. Son tracé exact n'est pas encore défini, les concertations étant en cours.
Enfin, le CFAL sera raccordé à la liaison Lyon-Turin à l'est ainsi qu'à la Ligne à Grande Vitesse Rhin-Rhône au nord. Une logique structurelle qui donne tout son sens à ces projets d'aménagement et qui s'inscrit dans le droit fil de la volonté politique régionale de construire un avenir durable pour la vallée du Rhône.