Conférence climat 2015

COP

COP ou Conférence des parties prenantes ayant ratifié la convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC). Elle compte aujourd'hui 196 pays signataires.

Repères

1992 :  Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) adoptée lors du Sommet de la terre de Rio.

1997:  adoption du Protocole de Kyoto.

2005: entrée en vigueur du protocole de Kyoto qui contient des mesures contraignantes pour les pays développés jusqu'en 2012.

Les 9 Major Groups

L'ensemble de la société civile ou "acteurs non-étatiques" est réparti dans  9 Major Groups qui réunissent des ONG, des entreprises, des gouvernements locaux, des syndicats, des agriculteurs, des femmes, des jeunes, des scientifiques et des peuples autochtones. Ces 9 Major groups sont accrédités par l’ONU pour participer aux négociations.

Facebook Twitter

Rhone-Alpes mobilisée pour la conférence de l'ONU sur le climat

2015 s'annonce comme une année décisive dans la lutte contre le réchauffement climatique. Paris est l'hôte, jusqu'au 11 décembre, de la 21e Conférence de l'ONU sur le changement climatique, alias COP 21.

Son objectif est de conclure un accord universel, juridiquement contraignant, pour limiter le réchauffement climatique à deux degrés. Les territoires et gouvernements locaux se mobilisent.

Sur le web : Site de la COP 21

Facebook Twitter

100 Rhônalpins dans le Débat planétaire citoyen


Débat citoyen planétaire - Energie & climat par Rhone-Alpes

Des citoyens de près de cent régions du monde ont été consultés sur le changement climatique.

Les participants se sont exprimés et ont répondu à une trentaine de questions au cours d’une journée commencée dans la zone pacifique et conclue sur la côte ouest des Amériques.
Cette initiative vise à élaborer un avis citoyen mondial sur le changement climatique, via une consultation déclinée selon une même méthodologie appelée le « Danish Board ».

En Rhône-Alpes, 150 citoyens se sont réunis en juin dernier à l'Hôtel de Région à Lyon Confluence.

Afin de garantir une participation d’envergure internationale, les initiateurs du débat ont sollicité les régions françaises pour mobiliser leurs partenaires des régions du Sud.

Rhône-Alpes a appuié l’opération organisée par l’université Gaston Berger de Saint-Louis du Sénégal et celle du Gouvernerat de Monastir en Tunisie. Elle collabore également avec l'Auvergne qui soutenait de son côté, le débat citoyen organisé à Madagascar.

Les résultats  ont été dévoilés lors du Sommet climat et territoires qui se tiendra à Lyon début juillet.

Vous pouvez d’ores et déjà consulter l’ensemble des résultats des débats organisés sur le site internet du World Wide Views : http://climateandenergy.wwviews.org/lang-fr/

Facebook Twitter

Energie positive au sommet de Lyon

Elus et représentants des régions et villes du monde, accueillis à l’Hôtel de Région le 1er et 2 juillet, ont annoncé une série d’engagements.

Ils équivalent à une réduction de 1,5 milliards de tonnes d’émissions de gaz à effet de serre d’ici 2020. « Il ne sera pas possible de lutter efficacement contre le dérèglement climatique sans une approche territoriale » ont souligné les participants. Cinquante organisations, représentant les deux tiers de la population mondiale, ont signé une déclaration qui sera versée aux débats menés par les Etats lors de la COP21 à Paris en fin d’année.
François Hollande, venu saluer le travail des congressistes, a annoncé son soutien à un accès direct des collectivités territoriales au financement climat. Le président de la République a promis qu’une journée spéciale, consacrée aux collectivités, serait organisée pendant la COP21.
Jean-Jack Queyranne, président de la Région, s’est réjoui « de la reconnaissance unanime de l’action territoriale », des engagements qualitatif et quantitatif adoptés au cours d’un sommet « fédérateur », marqué par « une énergie collective positive. »