Patrimoine et inventaire

L'art dans les lycées

La Région Rhône-Alpes met en oeuvre la procédure du « 1% artistique » lors de la construction d'un lycée. 
A ce titre, la Région Rhône-Alpes est en charge de la constitution et de la conservation d’un important patrimoine d’oeuvres d’art dans les lycées.

Un héritage si vivant...

La politique régionale du patrimoine

2 346 monuments historiques protégés

Caverne du Pont d'Arc : la préhistoire fait rêver quinze artistes

Du 10 avril au 7 juin, l’Institut d’art contemporain propose une exposition intitulée « Rêve Caverne » au château-musée de Tournon en Ardèche.
Quel rapport entre l’art actuel et l’art de la préhistoire ? Existe-t-il un continuum spatio-temporel entre eux ? Comment un artiste d’aujourd’hui peut-il appréhender l’art pariétal et le réactiver ?
A l’occasion de l’ouverture de la Caverne du Pont d'Arc (réplique de la grotte Chauvet), l’IAC de Villeurbanne, en co-production avec la ville de Tournon-sur-Rhône en Ardèche, a demandé à une quinzaine d’artistes de rêver, de redécouvrir l’art de leurs prédécesseurs. Le premier parcours, consacré aux notions d’outre-monde, est conçu à partir d’œuvres existantes. Le second présente un ensemble d’œuvres directement inspirées par la grotte. Il est introduit par On Kawara, un artiste japonais qui a marqué l’histoire de l’art occidental post-Hiroshima.

Château-musée de Tournon-sur-Rhône, 14, place Auguste Faure à Tournon, ouvert tous les après-midis, de 14 à 18 heures.

Facebook Twitter

La plus grande réplique du monde

La réplique de la grotte ornée du Pont-d'Arc ouvre ses portes au public le samedi 25 avril. Des dizaines de milliers de billets sont déjà réservés.

Après trois ans de travaux, le résultat est à la hauteur du chef d'œuvre préhistorique. Datée de 36 000 ans avant Jésus-Christ, découverte en 1994, classée en 2014 au patrimoine mondial de l'UNESCO, la grotte Chauvet possède enfin sa réplique.
Mille dessins du paléolithique, dont un majestueux bestiaire composé de quatre-cent-vingt-cinq animaux, la plupart dangereux : le trésor de la grotte est unique par son ancienneté, sa taille, la qualité et la liberté de son exécution. Quatorze espèces ont été identifiées : ours, rhinocéros laineux, mammouth, lion, panthère des neiges, bœuf musqué, bison, auroch, bouquetin, cerf, renne, cheval et même un hibou.
La réalisation de la réplique constituait un formidable défi, relevé avec passion grâce à l'étroite collaboration entre l'équipe scientifique, le cabinet d'architectes Xavier Fabre-Vincent, associés à plusieurs ateliers de sculpteurs, mouleurs, peintres et décorateurs et quelque trente-cinq entreprises.

Fraîcheur, humidité, obscurité, silence, odeurs, la mise en scène a particulièrement soigné l'atmosphère dans laquelle se plongera le visiteur. La totalité du parcours s'effectue, comme dans la vraie grotte, sur une passerelle de 800 mètres de long, avec une dizaine de stations d'observations des points remarquables. Le relief des parois est restitué au millimètre, les peintures, gravures sont traitées à l'échelle 1 à partir de relevés numérisés.

Stalagmites, stalactites, draperies, parois et sols concrétionnés au fil du temps, ont été reproduits. Pour prolonger son éblouissement, le visiteur profitera de la Galerie de l'Aurignacien. Consacrée aux premiers Homo sapiens d'Europe, cette exposition permanente se penche sur les conditions de vie de nos lointains ancêtres de la fin de la période glacière.

Le site du Razal comporte également une salle d'exposition temporaire qui proposera, en lien avec le musée du quai Branly à Paris, des expositions inédites d'envergure nationale.

Chauvet en 3 D

LE PREMIER CHEF-D'ŒUVRE DE L'HUMANITÉ from Synops Productions on Vimeo.

A l'occasion du classement de la grotte ornée du Pont d'Arc sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, un ouvrage intitulé "Le premier chef-d'oeuvre de l'humanité révélé par la 3D" est paru. Il retrace l'histoire de Chauvet-Pont d'Arc, depuis sa découverte en 1994 jusqu'à l'ouverture en 2015, pour la restitution au public dans la Caverne du Pont d'Arc : il décrit son importance, fondamentale dans l'histoire de l'art et de la culture. Illustré par de magnifiques images issues de la technologie 3D, il propose une immersion complète dans Chauvet, prolongée et enrichie par des contenus multimédias en ligne. Il est signé par Pedro Lima, auteur des textes, Philippe Psaïla, photographe et Guy Perazio, auteur du modèle 3D. La publication a reçu le soutien de la Région Rhône-Alpes.