Lyon Confluence, projet urbain majeur

Se repérer à la Confluence

Un site pour tout savoir sur le projet urbain

Déverrouiller Perrache

Le centre d’échanges et la gare de Perrache sont au cœur de la réflexion pour « alléger le verrou », tristement célèbre à Lyon, du quartier de Perrache. Entre la place Carnot et la place des Archives, le piéton ou le cycliste sont aujourd'hui des intrus tolérés dans une circulation pensée pour les voitures. Or Perrache ne peut plus être un obstacle. À l’heure où le nombre d’usagers augmente, la gare doit devenir plus lisible, plus visible et accessible par le sud, pour le train et le métro.
Gérard Penot, urbaniste de l’atelier Ruelle, a élaboré un projet pour l’évolution de Perrache. L’objectif est de créer des ouvertures, niveler, ménager des pauses dans les cheminements. Créer des places. Faire du raccommodage urbain pour améliorer la « traversée » à l’air libre, sans dédales, escaliers ou autres ascenseurs.

Ou en est-on du projet ?

La première phase (ZAC 1), côté Saône, est lancée en 2003.

L'aménagement arrivera à son terme en 2016. La ZAC 1 représente 400 000 m2 SHON constructibles, les trois quarts étaient réalisés fin 2011. Le siège de la Région Rhône-Alpes fait partie de cette zone. Les élus et agents s'y sont installés au printemps 2011.

Le projet urbain de la deuxième phase (ZAC 2) a été conçu par l’agence Herzog & de Meuron et le paysagiste Michel Desvigne. Au-delà de la conception du quartier du Marché et du Champ, l’aménagement de la ZAC 2 (420 000 m2 SHON) sera accompagné par la création de liens supplémentaires pour connecter La Confluence au reste de la ville. Le pont Raymond Barre prolongera le tramway jusqu’au métro B, celui des Girondins reliera Gerland à La Confluence. Et la transversale, nouvel axe urbain réservé aux modes doux, enjambera Rhône et Saône.

Le siège de la Région est limitrophe du futur quartier du marché. 30 % des halles du marché, notamment la halle aux fleurs, accueilleront après rénovation une salle de musiques contemporaines, une maison des associations ou des équipements sportifs.  Tandis que la Maison de la Danse quittera le 8e arrondissmeent à l'horizon 2018 pour s'installer sur le site de l'ancien marché gare. Elle comprendrait trois salles, dont une d'au moins 1400 places, mais aussi des studios de répétition et un lieu de résidence pour artistes.

A la pointe sud du quartier, un champ sortira de terre. Parcelles fortement végétalisées, elles se répartiront entre espaces publics et espaces privés.

UN QUARTIER DURABLE WWF

La Confluence est le premier quartier durable labellisé WWF de France. L’ONG reconnaît ainsi le travail réalisé et place la barre très haut pour la suite. En 2020, les émissions de CO2 de La Confluence ne dépasseront pas le niveau de l’an 2000, malgré la forte augmentation du nombre d’habitants et de salariés.

Dans ce cadre, les 10 cibles du programme "ONE PLANET LIVING" (Vivre sur une seule Planète) sont :

1/ Zéro Carbone

2/ Zéro déchets

3/ Mobilité durable

4/ Matériaux locaux et durables

5/ Alimentation locale et durable

6/ Gestion durable de l’eau

7/ Habitats ,naturels et biodiversité

8/ Culture et patrimoine local

9/ Equité et développement économique

10/ Qualité de vie et bien-être

Lyon Confluence, ce territoire entre Saône et Rhône au sud de la presqu'ïle lyonnaise, longtemps consacré à l'industrie et aux transports, est engagé dans un renouvellement urbain sans précédent. C'est là que la Région Rhône-Alpes s'est installée au printemps 2011. L'aménagement progressif de ce site fluvial permettra à terme de doubler la superficie de l'hypercentre de l'agglomération.