Grands projets

La liaison ferroviaire européenne Lyon-Turin c'est :

2 heures pour Lyon-Turin en 2020

40 millions de tonnes de marchandises sur trains et non sur les routes par an,

7 millions de voyageurs européens par an.

La Ligne à Grande Vitesse Rhin-Rhône c'est :

3 régions traversées par

425 km de nouvelles voies ferroviaires,

dessertes améliorées des principales villes de Rhône-Alpes et de l'aéroport de Lyon Saint-Exupéry.

Le Contournement Ferroviaire de l'Agglomération Lyonnaise c'est :

une infrastructure nécessaire au développement du fret ferroviaire,

une interconnexion européenne totale,

le raccordement aux principales lignes régionales existantes au nord et au sud.

Vos trajets dans
la Région Urbaine de Lyon
Recherche de trajet


Les grands projets : fluidifier, anticiper et connecter

Rhône-Alpes élabore trois grands projets en matière de transport (Lyon-Turin, CFAL, LGV Rhin-Rhône) en veillant à leur complémentarité mutuelle. Avec comme objectifs principaux de faciliter les déplacements bien sûr, mais aussi s'ouvrir à l'international et développer le fret ferroviaire.

Les trois grands projets actuels ont des objectifs communs : désengorger le goulot d'étranglement qu'est devenue la région lyonnaise et développer les échanges avec nos voisins européens. La liaison européenne à grande vitesse Lyon-Turin en est révélatrice : relier les deux villes en moins de 2 heures (au lieu de 4 heures aujourd'hui) et y développer le fret ferroviaire. À terme, ce seront 40 millions de tonnes de marchandises (soit 2 millions de camions) et 7 millions de voyageurs par an qui se déplaceront dans des conditions maximales de fluidité et de sécurité.

Des projets régionaux à l'échelle européenne

Le Contournement Ferroviaire de l'Agglomération Lyonnaise (CFAL) a également pour but de délester l'agglomération lyonnaise en la contournant. Dédié au fret ferroviaire, le CFAL veut anticiper l'inévitable augmentation du transport de marchandises. Enfin, il permettra de relier facilement l'aéroport de Lyon Saint-Exupéry et libérera les lignes pour le trafic des TER. Pour assurer la cohérence des transports qui se « pensent » sur un plan européen, le CFAL sera raccordé à la liaison Lyon-Turin ainsi qu'à la Ligne à Grande Vitesse (LGV) Rhin-Rhône. Cette dernière représente le maillon manquant stratégique du réseau à grande vitesse entre l'Europe du Nord et l'Espagne.
Ces projets s'inscrivent durablement dans celui de dimension internationale « Magistrale Eco-Fret » qui a pour vocation de rééquilibrer l'intermodalité (le passage simple et pratique d'un mode de transport à un autre) du fret sur la route, le chemin de fer et les voies d'eau. La LGV Rhin-Rhône, la liaison Lyon-Turin et le CFAL sont donc des éléments de réussite de ce projet.

Un premier technicentre TGV hors Ile de France

Le 30 mars dernier la SNCF a inauguré son premier centre de maintenance des TGV implanté hors de l'Ile de France. Cette réalisation spectaculaire de 247 Millions d'euros a pu voir le jour grâce à l'apport de plus de 100 M€ des collectivités locales : 54 M€ pour le Grand Lyon, 23 M€ pour la Région Rhône-Alpes et 19 M€ pour le Département du Rhône. Opérationnel depuis le 6 avril, ce petit bijou de technologie de pointe représente la création de 300 emplois dès le démarrage du site et à terme de 500 emplois directs et indirects.

Aujourd'hui, la flotte TGV compte 450 rames et ne cesse de croître, pour atteindre le cap des 600 rames d'ici 2020. Environ 230 d'entre elles transitent chaque jour par Lyon, faisant de cette métropole et de  Rhône-Alpes un point névralgique du trafic dont les collectivités locales ont toujours encouragé le développement. Chaque technicentre assure l'entretien des rames, à raison de 100 visites annuelles en moyenne d'une durée allant de quelques heures à 5 jours, pour chaque rame TGV.
La croissance annoncée de la flotte couplée à celle du trafic TGV sur l'axe Paris - Lyon - Marseille, et la mise en service prochaine de la ligne Rhin-Rhône de TGV, ont rendu indispensable l'implantation d'un nouveau Technicentre TGV sur l'axe Sud Est.

Comme les quatre autres technicentres TGV implantés en région parisienne, le Technicentre de Lyon est en service toute l'année, 24h sur 24. Entre le programme intensif de visite de rames et les dépannages, les équipes, constituées de professionnels de la maintenance, de spécialistes en électrotechnique, électronique, climatisation et mécanique, se relayent aurpès des  TGV. Leur mission : assurer la circulation quotidienne des rames TGV dans les conditions optimales de sécurité, de fiabilité et de confort. A titre d'exemple : cinq heures suffisent à trois agents des technicentres pour remplacer un moteur de traction d'une motrice TGV.