La tente 2"

Une tente sino-savoyarde
La « 2'' » est issue du Centre international de design de Quechua. Ce dernier emploie à Domancy, en Haute-Savoie, 120 personnes qui réunissent tous les métiers de la conception produit. Fabriquée essentiellement en Chine, « comme 80 % des tentes dans le monde », note le chef de produit Jean-François Ratel, elle représente aujourd'hui plus de
60 % du chiffre d'affaires « tentes » de la marque.

Le zèbre et la fourmi
Déclinée en neuf coloris de base et une dizaine de motifs différents, dont le zèbre et la fourmi, la famille 2" a produit, depuis 2005, de nombreux modèles : light, extra-light, XL, en 1, 2, 3 ou, maintenant, 4 places... La plus légère pèse 1,9 kg.

Conçue au pied du mont Blanc, la tente « 2 seconds » a gravi tous les sommets de la commercialisation.


Qu'est-ce qui ressemble, fermé, à une parabole, et ouvert à un igloo ? Qu'est-ce qui s'ouvre d'un geste - pfuitt ! - et se monte en 2 secondes ? Réponse : la tente « 2 seconds » bien sûr ! La seule tente dont la notoriété s'est faite sur le mode d'ouverture plus que sur le nom.

Quechua, la marque du groupe Décathlon, a créé cet équipement sur un pari : réaliser le rêve d'un campeur. « C'était en juillet 2003, se souvient Jean-François Ratel (Jeff pour les collègues), chef de produit, lors d'une sortie test avec des clients utilisateurs. À ma question : "De quoi rêvez-vous ?", l'un d'eux me répond : d'une tente qui se monte toute seule ! Et il a joint le geste à la parole : "pfuitt !". »

Accueillie comme une plaisanterie

D'abord accueillie comme une plaisanterie, l'idée fait son chemin jusqu'à l'atelier de prototypage de Quechua, à Domancy (Haute-Savoie). Dans ce cadre de travail à la fois créatif et décontracté, le projet prend forme, sorti des mains de quatre passionnés : Abi Elaammari, responsable de l'atelier, Benjamin Mettavant, ingénieur, Vincent Chiffoleau, designer, et Jeff. « Le principe de la structure autodépliante existait depuis 1993, précise ce dernier, mais dans une version monotoit qui ne pouvait guère être autre chose qu'un jouet. » À partir de ce procédé, tombé dans le domaine public, l'équipe va démarrer une recherche empirique et le plus souvent manuelle : « Ce n'est pas le projet sur lequel on a le plus travaillé à l'écran », commente Vincent. « Quand on voit le résultat aujourd'hui, on ne se rend pas compte du chemin parcouru », s'étonne Abi. Jeff ajoute : « La solution n'était pas loin, mais on ne la voyait pas... » Après plusieurs prototypes abandonnés pour cause d'ajustement difficile, de repliage impossible, de flottements intempestifs, la solution émerge enfin, début juin 2004. « Cette fois, on avait pu intégrer le double toit et la chambre sans qu‘ils se touchent, les deux étant même parfaitement tendus. » Suivant du doigt les coutures d'une 2" miniature, Abi explique que cette parfaite tension est la condition impérative pour une bonne aération de la tente et pour que ni l'eau de pluie ni la condensation ne gagnent l'intérieur.

Commercialisée à partir de mars 2015

Très vite, les quatre concepteurs savent qu'ils ont gagné. Lorsqu'ils montrent leur prototype aux collègues sur la terrasse, c'est l'enthousiasme. Commercialisée en mars 2005 à moins de 50 euros, la « 2" » envahit le marché, en France, mais aussi à l'étranger. Diffusée à plusieurs centaines de milliers d'exemplaires, elle leur révèle même parfois des utilisations inattendues...

À la campagne, sur le balcon ou dans la rue !

Avec la 2'', plus besoin d'être campeur pour aller sous la tente : le voyageur, le marcheur, mais aussi les familles qui partent en week-end, celles qui souhaitent « agrandir » la maison en accueillant des amis dans le jardin (et même sur le balcon !) ont adopté ce petit équipement rigolo  Le produit, qu'il ne faut pas confondre avec une tente de randonnée, est aussi très prisé des festivaliers, des adeptes des courses automobiles et des gens de la rue. Quechua n'est pas près d'oublier, en effet, la publicité que lui firent, début 2007, les Enfants de Don Quichotte en installant sur les quais de Seine plus d'une centaine de petites tentes rouges pour les sans-abri.