Culture et patrimoine en Rhône-Alpes

Le Rhône traverse ou borde les 8 départements qui composent la Région Rhône-Alpes

93 projets culturels labellisés "plan Rhône" dont 84 en Rhône-Alpes

Un engagement financier de tous les partenaires de 12 M€ sur le volet "Culture et patrimoine"

Facebook Twitter

Les possibilités d’un fleuve

Loin des clichés pittoresques du fleuve, le photographe Bertrand Stofleth propose dans sa série documentaire Rhodanie une vision contemporaine du Rhône où s’entremêlent paysages et usages, grands espaces et vie quotidienne. Rencontre.

L’ensemble de votre travail est consacré au paysage, pourquoi ?
Un paysage parle de nous, de la manière dont nous en prenons possession, nous l’habitons, ou dont nous l’abandonnons. Nous y cherchons une image idéale de nature, de beauté originelle, or ces lieux sont entièrement organisés par l’Homme, saturés de culture.

Vis à vis des différents espaces que vous avez photographiés, quelle est la particularité du Rhône ?
Le fleuve est un immense « fil rouge » qui donne une continuité à ce frottement entre nature et culture. Le Rhône est un espace-frontière à conquérir, mais parfois, c’est lui, en débordant, qui reconquiert son espace. Ce territoire appelle aussi le grandiose, à la manière des grands paysages américains. 

Quelle vie avez vous observé ? 
Le fleuve est un espace de repli, de refuge, on s’y rend pour se mettre en « off », faire le point, se rassembler, se divertir, se reposer. Ici le temps est comme suspendu, plus apaisé, disponible, correspondant au rythme de l’écoulement de l’eau. J’ai rencontré les personnages photographiés, au hasard des prises de vues. Ces scènes quotidiennes, inattendues, parfois improbables dans ces paysages, montrent toutes les possibilités du territoire et la variété des regards que l’on peut y poser.

Un travail au long cours
La série photographique Rhodanie de Bertrand Stofleth a été réalisée en quatre séquences, de 2008 à 2013, correspondant chacune à un tronçon du fleuve, depuis sa source dans le glacier de la Furka, en Suisse, jusqu’à la Méditerranée. Les images de la partie aval sont présentées actuellement au musée départemental d’Arles antique. L’ensemble de ce travail donnera lieu à une exposition aux rencontres d’Arles et à la publication d’un ouvrage chez Actes Sud en 2015.

Le Rhône : une histoire commune

Trait d'union entre les habitants et les territoires, le fleuve Rhône est un élément fondateur de l'identité de notre région. Il en constitue le premier élément de sa dénomination, il traverse ou borde les huit départements de Rhône-Alpes.

Le Rhône est aussi un élément indissociable de l'identité de notre pays. Pendant des siècles, il a marqué la frontière de la France, la limite du royaume. Il est, dans une époque plus récente, devenu axe principal du développement de la France et liaison entre l'Europe méditerranéenne et l'Europe du Nord. La réappropriation culturelle et sociale du fleuve représente un facteur de lien social et de développement des territoires, que ce soit dans la traversée des villes, comme dans les espaces ruraux. L'inventaire des franchissements du Rhône, la rénovation d'anciens portiques du port Rambaud, les joutes nautiques ou une manifestation comme « Un WE au bord de l'eau » font tous part d'une histoire partagée et de pratiques communes du fleuve.

La familiarité des usagers et des riverains avec le Rhône passe par la transmission et l'expression d'une culture du fleuve qu'enrichiront les multiples manifestations collectives et pratiques discrètes, en écho à la diversité des valeurs économique, écologique, paysagère, symbolique, patrimoniale du Rhône contemporain. Promouvoir une identité rhodanienne, c'est mieux faire connaître les sites, objets et paysages, événements et monuments, savoir-faire et récits.