Actualités

La Région et les lycéens

La Région Rhône-Alpes entend donner à chaque lycéen, grâce à la qualité des locaux d’enseignement, les meilleures conditions pour réussir sa formation. Elle soutient également de nombreux projets éducatifs : carte M’ra !, la bourse BEPJ, la bourse Explo’ra initial. Elle œuvre en faveur de la réussite scolaire et personnelle des lycéens en modernisant les internats et en luttant contre le décrochage scolaire.
L'apprentissage est une voie royale pour accéder à un emploi durable. L'objectif de Rhône-Alpes est d'arriver à 50 000 apprentis à l'horizon 2015.

Flux Rss de l'article - Région Rhône-Alpes - Actualités - Lycées - Apprentissage

Renforcer la VAE

En signant en protocole de valorisation de la Validation des Acquis de l'Expérience (VAE), Rhône-Alpes, avec l'etat et les partenaires sociaux, veut renforcer les moyens et la visibilité d'un outil qui a déjà séduit plusieurs milliers de Rhônalpins.

Créée en 2002, la Validation des Acquis de l'Expérience, VAE, permet d'acquérir un diplôme, une certification ou un titre en valorisant son parcours professionnel. Le principe est simple : le candidat s'informe et est accompagné pour bien choisir le niveau de certification et la filière qui lui correspondent. Il détaille ensuite très précisemment sa demande puis passe devant un jury qui lui accorde tout ou partie de son diplôme.
En 10 ans, ce sont près de 25000 Rhônalpins qui ont obtenus la totalité d'une certification grâce à la VAE.

La Région ,déjà pionnière en la matière, a décidé de renforcer son action via un protocole signé avec l'Etat et les partenaires sociaux dont les objectifs sont, entre autres, de :

  • Rendre la VAE plus visible
  • Renforcer la prise en charge de l'accompagnement
  • Faciliter l'aboutissement de la démarche après une validation partielle de la demande

Chaque année, 250 demandeurs d'emploi utilisent la VAE pour obtenir une certification.

En savoir plus : Page VAE

Flux Rss de l'article - Région Rhône-Alpes - Actualités - Lycées - Apprentissage

L'internat du lycée du Parc rénové

Le prestigieux lycée du parc à Lyon fêtera au mois d’octobre ses 100 ans.

Parmi ses anciens élèves on compte bon nombre d’académiciens, d’écrivains, de politiques de philosophes et même un prix Nobel. Aujourd’hui encore, le lycée du Parc accueille la crème des lycéens avec 1300 élèves en classe préparatoire aux grandes écoles sur les 1 906 inscrits à la rentrée.
Depuis quelques années, les bâtiments ont été rénovés sous la houlette de l’architecte des bâtiments de France. Le ministère de la culture l’a d’ailleurs labellisé en juin dernier « patrimoine du XXe siècle ».

Les travaux sur l’internat se sont achevés au cours de l’année 2013 et ont été inaugurés début avril. Il possède une capacité d’accueil de 275 lits qui sont largement occupés par les lycéens qui sont recrutés sur l’ensemble du territoire français.
L’architecte Maurice Desmons, récemment décédé, s’est  attaché à créer des conditions d’études favorables à la réussite des élèves en offrant à chaque interne un espace de sommeil, de toilette et de travail intégré avec un mobilier sur-mesure.

Le lycée du parc mène depuis 2011 une action pour intégrer des jeunes de la filière d’excellence destinée à promouvoir l’égalité des chances de jeunes issus de quartier populaire. 45 élèves sont logés sur place et bénéficient d’un encadrement personnalisé.

Il est prévu d’augmenter les capacités de l’internat du lycée du Parc dans les prochaines années. La Région Rhône-Alpes vient d’acquérir d’un nouvel immeuble rue de Créqui à 800 mètres du lycée. Il est prévu des travaux de transformation des lieux pour aménager 110 places supplémentaires.

Flux Rss de l'article - Région Rhône-Alpes - Actualités - Lycées - Apprentissage

Les robots débarquent au lycée

Derrière son écran d’ordinateur, Raphaël pilote à distance un robot dans son lycée. Ce petit engin sur roulette a l’allure d’un aspirateur muni d’une tête dont les yeux sont remplacés par des caméras. Grâce au Wifi, ce lycéen suit un cours de sciences de l’ingénieur à la Martinière Monplaisir.
«Il a la capacité de se télétransporter en classe » explique Bruno Bonnell, le directeur d’Awabott. Cette société est chargée par la Région Rhône-Alpes d’expérimenter le robot en situation réelle dans trois lycées: la Martinière Monplaisir à Lyon, Claude Fauriel à Saint-Étienne et le lycée Carriat à Bourg-en-Bresse.
L’opération, unique en France, financée par la Région Rhône-Alpes à hauteur de 490 000 €, démarre à la rentrée 2014 pour deux années scolaires. Le robot est conçu pour des lycéens malades ou éloignés temporairement de leur établissement. Les équipes pédagogiques et les élèves vont le tester pour améliorer ses performances sous l’œil attentif des professionnels de la robotique. « 300 entreprises sont directement impliquées dans cette filière » assure Jean-Jack Queyranne, le président de la Région Rhône-Alpes.