Actualités

Facebook Twitter

Je crée en Rhone-alpes

Un nouveau site pour TOUT savoir sur la création d'entreprises

 

38 % des entreprises se renouvellent chaque année

En moyenne, 21 % des établissements se créeent et 17 % disparaissent.

Au total Rhône-Alpes compte 436 000 établissements au 1e janvier 2013.

Rhône-Alpes accélérateur d'innovation


Rhône-Alpes, accélérateur d’innovations par Rhone-Alpes

  • Créer, reprendre et transmettre ; Innover ; Se développer ; Anticiper les mutations ; Etre au service des territoires. Pour découvrir les actions économiques régionales, consultez le guide « La Région agit pour l’économie »
  • Recevez chaque trimestre l’actualité économique de la Région Rhône-Alpes, avec des interviews de décideurs et l'agenda des rendez-vous économiques, avec la newsletter ECORAMA.

Vous recherchez des stagiaires ?

Votre entreprise rhônalpine est implantée dans un ou plusieurs pays étrangers et vous recrutez un(des) stagiaire(s) ?

Facebook Twitter
Flux Rss de l'article - Région Rhône-Alpes - Actualités Entreprises-Economie et Emploi

Caroline Bacconnier, une horticultrice de terrain

Ce matin de juillet, Caroline Bacconnier piège des parasites sous une serre de la ferme exploitation du lycée horticole de Romans. « Il faut connaître précisément les insectes pour adapter le traitement", explique l’horticultrice. "Par exemple, pour faire un lâcher de coccinelles en respectant l’équilibre des espèces » .
Dans l’établissement déserté en été, l’horticultrice diplômée en biotechnologie végétale poursuit les recherches qui la passionnent. Le reste de l’année, elle intervient aussi dans les cours de maraîchage ou de paysage, les deux spécialités du lycée. « Le maraîchage, en particulier, est  méconnu, dit-elle. Or, ce métier est passionnant. Il va du travail en pépinière à la culture des plantes aromatiques, en passant par l’aquaponie, qui combine la culture et l’élevage ».  Il ne faut pas oublier, non plus, la recherche telle que l’aime Caroline, « en prise avec le terrain ».
Pour Pierre Danelon, chef d’exploitation, « « les » horticultures sont des métiers de demain, qui misent sur le circuit court, le bio et l’animation de territoire. Pour produire autrement ».

Facebook Twitter
Flux Rss de l'article - Région Rhône-Alpes - Actualités Entreprises-Economie et Emploi

La Cie alpine d’aluminium sauvée par ses salariés


65 emplois maintenus et la saga de cette activité historique en Maurienne se poursuit.

Le tribunal de commerce d’Annecy a validé mercredi dernier la reprise de la Compagnie alpine d’aluminium par des ex-salariés de l’entreprise, sous forme d’une Société coopérative.
Derrière eux, une forte mobilisation des collectivités locales, de l’Etat, de la chambre de commerce et d’industrie et de l’Union régionale des scop qui a bouclé le montage financier de 10 millions d’euros pour soutenir un nouveau projet industriel.
A Cran-Gevrier dans la proche banlieue d’Annecy, la nouvelle scop s’inscrit dans l’histoire de cette ancienne manufacture royale fondée en 1765, et approvisionnée par les mines de Sevrier, St-Jorioz et de Lathuile. Ses forges coulent chaque année 10 000 tonnes d’aluminium.
Ses repreneurs espèrent enfin sortir de la descente aux enfers, depuis la cession du site absorbé par Pechniney, au Canadien Alacan en 2003 et revendu en 2006 à IAC, un fonds qualifié de « vautours » qui aspira la caisse fin 2014.
L’entreprise cherche aujourd’hui à se diversifier sur plusieurs marchés, du bâtiment, de l’automobile à l’industrie pharmaceutique. Longtemps centrée sur son client unique Tefal, à qui elle vend des fonds de casserole,  elle peut se créer un marché de niche, comme celui des "laqués techniques". L’entreprise Tournaire, fabricant d’extincteurs, s’est montrée intéressée.

Facebook Twitter
Flux Rss de l'article - Région Rhône-Alpes - Actualités Entreprises-Economie et Emploi

Des ressources pour les terroirs

Au début des années 90, un mouvement de fond de reconnaissance des produits de qualité franchissait une étape remarquable avec la validation, par l'Union européenne, de la notion d'appelation d'origine contrôlée. Au même moment, le CNRS installait une antenne de recherche sur les productions agricoles et alimentaires au pole Alimentec de Bourg en Bresse. Laurence Bérard, responsable du centre, était là dès les débuts. "Il s'agissait d'appliquer les techniques de recherche ethnologique pour comprendre comment l'origine géographique d'un produit lui confère des qualités particulières." Les chercheurs se sont rapidement rendus compte qu'ils allaient  dépasser les simples questions de cuisine et de nourriture pour toucher aux fondements mêmes d'une société. En 2000, cette unité devait stocker, classer et proposer au plus grand nombre toutes ces recherches et un centre de de ressources a vu le jour, aujourd'hui encore unique en France, a vu le jour.

Dépasser la galette

Où, dans l'Ain, mange-t-on plutôt de la galette au beurre ou de la galette à la crème ? La question peut paraître futile mais les réponses en disent long sur l'histoire, les productions agricoles et donc les richesses et donc l'organisation sociale d'un territoire. Laurence Bérard énumère de nombreux exemples. "Les haut savoyards fument énormément la viande alors qu'en Savoie ce n'est pas du tout le cas. Et certains haut savoyards trouvent que la charcuterie des voisins "c'est le calme plat". Pareil pour la saucisse de couenne et les différentes recettes qui existent entre deux villages drômois distant de quelques kilomètres, des différences qui se transforment parfois en inimités..."
Si le centre de ressources des terroirs propose au visiteur une collection unique de données, il lui permet également d'être guidé et conseillé par les chercheurs du CNRS.
Collégiens ou lycéens mais aussi diététiciens qui composent les menus des cantines en luttant contre l'obésité, producteurs engagés dans une démarche de classement de leurs savoir faire terroirs et de leurs produits... les applications des données du centre sont nombreuses et de plus en plus d'actualité.

Facebook Twitter
Flux Rss de l'article - Région Rhône-Alpes - Actualités Entreprises-Economie et Emploi

La filière lait se mobilise

Avec la fin des quotas laitiers, entrée en vigueur en 2015, des prix volatiles,  la filière lait se mobilise. L’association des filières d’élevage de Rhône-Alpes, Rhône-Alp’élevage et la Région signent un Contrat d’objectif.

Le lait est la première activité agricole de Rhône-Alpes: on compte 5 800 exploitants (contre 17 750 en 1991). 264 000 vaches produisent chaque année 1,4 milliard de litres chaque année, soit 6 % du lait livré en France. Près de 80 % des exploitations sont situées en zone de montagne qui constitue un handicap, se répercutant notamment sur le prix du lait. Seul 4 % des exploitations sont en culture bio et un quart d’entre elles sont concernées par une AOP ou IGP qui servent notamment à la fabrication de fromage, comme par exemple le reblochon.
Le contrat signé vendredi 25 juin, d’un montant global de 3,8 millions d’euros sur une période de quatre ans, porte sur trois axes : l’amélioration de la compétitivité de la filière avec des investissements pour moderniser les bâtiments d’élevage, la valorisation de la diversité des territoires et enfin le renforcement des partenariats dans la restructuration de la filière.
www.rhone-alpelevage.fr

Appel à Manifestation d’Intérêt pour Inovizi

Le renforcement de la compétitivité des PME et le financement des jeunes entreprises innovantes constituent deux priorités : elles figurent parmi les axes stratégiques du programme opérationnel 2014-2020 et de la "Stratégie de spécialisation intelligente" adoptée par la Région Rhône-Alpes, qui a choisi une définition large de l’innovation.
En tant qu’autorité de gestion, la Région souhaite mobiliser le FEDER en complément de ses propres ressources financières pour accompagner les jeunes entreprises innovantes pour la gestion de l’instrument financier  INOVIZI sur les finalités d’innovation sous toutes ses formes. Le présent appel à manifestation d’Intérêt porte sur la sélection du gestionnaire partenaire qui aura pour mission de gérer opérationnellement l’instrument financier INOVIZI.