Actualités

Biennale du design 2015

L'économie n'est pas en reste! Cliquez ici pour en savoir plus.

  • Créer, reprendre et transmettre ; Innover ; Se développer ; Anticiper les mutations ; Etre au service des territoires. Pour découvrir les actions économiques régionales, consultez le guide « La Région agit pour l’économie »
  • Recevez chaque trimestre l’actualité économique de la Région Rhône-Alpes, avec des interviews de décideurs et l'agenda des rendez-vous économiques, avec la newsletter ECORAMA.

Vous recherchez des stagiaires ?

Votre entreprise rhônalpine est implantée dans un ou plusieurs pays étrangers et vous recrutez un(des) stagiaire(s) ?

Flux Rss de l'article - Région Rhône-Alpes - Actualités Entreprises-Economie et Emploi

Coboteam joue la robotique contre la délocalisation

Les robots débarquent dans notre quotidien. Entrés aussi dans les entreprises, ils font gagner en productivité et évitent des délocalisations. En Rhône-Alpes, la filière s'organise sous la bannière Coboteam, préfigurant la naissance d'un nouveau cluster.

A Bellecombes-en-Bauges, un robot trait les vaches depuis qu’un jeune a repris l’exploitation familiale en 2014. Nouvel outil pédagogique, le petit robot humanoïde Nao de la société Aledebaran est le nouveau compagnon d’éveil d’un jeune autiste. Beam, le robot de la société d’Awabot, est expérimenté dans les classes de trois lycées rhônalpins. Les exosquelettes de RB3D sont actuellement testés par des ouvriers de Colas qui étalent le bitume sur les routes. Innovtec dans l’Ain commercialise un robot nettoyant pour les industries alimentaires

« Les robots ne sont pas là pour remplacer les hommes mais pour les accompagner dans leurs gestes » explique Jacques Dupenloup, dont l’entreprise réalise 85 % de son chiffre d’affaires à l’export. « Contrairement à l’idée préconçue, les pays les plus robotisés au monde sont ceux qui connaissent le taux de chômage le plus bas » affirme le responsable de l’entreprise Staubli. Les bras sophistiqués de l’entreprise haut-savoyarde équipent en effet les salles d’opération chirurgicales, distribuent les chocolats dans leurs boites, désossent les jambons, peignent le TGV japonais et remplacent les tâches répétitives des ouvriers, souvent nuisibles à leur état de santé.

Problème, le marché français est en recul alors que  la demande dans le monde explose. La France est sous-équipée en matière de robotique industrielle, comparée à  la situation de ses partenaires européens, Allemagne, Italie et se fait actuellement doubler par l’Espagne. « La robotisation est la meilleure arme contre la délocalisation, en raison des gains de compétitivité qu’elle peut offrir » souligne Jean-Louis Gagnaire, vice-président à l’économie.

Voilà pourquoi la Région Rhône-Alpes a lancé en juin 2014 un plan robotique qui cible notamment les PME. Elle a confié une mission à Thésame, le pôle de la mécatronique, qui assure la tête de pont du dispositif régional.

C’est sous le nom de Coboteam que s’organise désormais la filière rhônalpine préfigurant la naissance d’un nouveau cluster.

Flux Rss de l'article - Région Rhône-Alpes - Actualités Entreprises-Economie et Emploi

30 000 emplois retrouvés grâce au Cared


Emploi / Formation : 30 000 CARED en dix ans ! par Rhone-Alpes

La Région célèbre la signature du 30 000e CARED à l'Institut de soudure de Corbas.
L’Union des industries et des métiers de la métallurgie estime qu’il manque 3 000 soudeurs qualifiés en France pour satisfaire les demandes de recrutement des entreprises. Pour répondre à cette situation paradoxale en période de fort chômage, la Région Rhône-Alpes a créé il y a dix ans le Cared ou Contrat de retour à l’emploi durable. En contrepartie de promesse d’embauche de la part des employeurs, la Région finance des formations à des Rhônalpins qui ne parviennent pas à s’insérer durablement sur le marché de l’emploi.
En 2008, elle s’est engagée aux côtés de l’Institut de la soudure de Corbas qui a formé près de 200 personnes, dont 87 % ont trouvé un travail. A total, depuis 2015, la Région a ainsi mobilisé 71 millions d’euros pour former dans le cadre de Cared, près de 30 000 personnes, qui ont retrouvé un emploi.
A Corbas, une dernière session de formation s’est tenue entre septembre et mars pour des postes de coordinateur soudage énergie. Elle a permis à une dizaine de chômeurs et autant d’entreprises de se rapprocher.

Flux Rss de l'article - Région Rhône-Alpes - Actualités Entreprises-Economie et Emploi

Pulsalys booste l’entreprenariat chez les étudiants

Aymeric Raguet, un ancien élève de l’Ecam et de Lyon III, vend des tatouages éphémères dessinées par des artistes, dans les boutiques et sur Internet. Voilà deux ans qu’il a créé son entreprise Sioou avec un associé et espère embaucher cette année.

Alexandre Bichet sortait de l’Ecole de commerce de Grenoble quand il a lancé « Hippocketwifi » un boitier qu’il loue aux touristes et qui les connecte au WiFi pendant leur séjour, sans avoir à souscrire un contrat avec un opérateur français et sans se ruiner non plus.

Quant à Caroline Badre en 5e année à l’INSA, elle s’apprête à lancer avec trois associés, une solution portative pour refroidir sa boisson favorite sans apport d’énergie. Une sorte de glaçon portatif de la taille d’un stick à lèvres à moins d’un euro l’unité.

Ces jeunes  entrepreneurs ont la particularité d’être accompagnés par Pulsalys, une structure créée pour accélérer le transfert de technologie mises au point dans les labos de recherche publique vers une application commerciale. Elle incube déjà 103 étudiants au projet prometteur et au profil très variés. C’est une Société d’accélération de transfert de technologie Lyon Saint-Étienne, née, début 2014 dans le cadre du Programme d'investissement d'avenir, du regroupement de Lyon Science Transfert, service de valorisation de l'Université de Lyon, et de l'incubateur Crealys. Objectif : doubler, en dix ans, le nombre de brevets exploités et multiplier par trois le nombre d’entreprises créées.