Actualités

Le salon de l'autocar

La 4ème édition du salon Autocar expo Lyon se tient du 15 au 18 octobre. La Région, qui assure les navettes aéroports Saint-Exupery ainsi que 10 liaisons Cars Rhône-Alpes, sera présente à ce rendez-vous incontournable du tourisme et de la mobilité en autocar.

TER + Vélo en gare de Valence

La Région vient de doter la gare de Valence d'une nouvelle consigne à vélos de 27 places. Cet équipement est accessible avec une carte Ou'ra dotée d'un abonnement en cours de validité. Possibilité de s'abonner et de réserver sa place en ligne.

Enquête sur les déplacements

ter en gareChaque jour, nous nous déplaçons en voiture, en transport en commun, à pied, à vélo pour aller travailler, faire des achats, pratiquer un loisir... Or, il est essentiel de connaitre ces usages pour penser la politique de transports de demain. Dans cette optique, une enquête sur les déplacements est en cours de réalisation, avec de tous premiers résultats intermédiaires. Novatrice, cette enquête, conduite sur trois années, nous permettra fin 2015 d’avoir un premier état des lieux complet des pratiques de déplacements des Rhônalpins.

+ d'infos sur vos tarifs ?

Réduction sur le carnet de billet

  • pour tous sur le parcours de votre choix avec les cars et les TER en Rhône-Alpes ( y compris Mâcon et Genève).
  • 6 billets (valables 1 an, aller simple), offrant 20% de réduction sur le plein tarif
Flux Rss de l'article - Région Rhône-Alpes - Actualités Transports

Café, journaux et télé à bord !

un voyageur se sert un café dans un car rhône-alpesMaria, 42 ans, prend le bus tous les matins à Bellegarde pour se rendre à son travail de femme de chambre à Divonne. Certains jours, quand le réveil est difficile, elle prend un café… dans l’autocar : «  C’est la première fois que je vois un bus aussi bien équipé. Il y a une machine à boissons chaudes à bord et un box presse avec des journaux et des magazines. J’en feuillette souvent, cela m’aide à passer le temps », explique-t-elle. Christiane, 56 ans, est branchée sur la télévision, installée à l’avant du bus : « Avec nos vies actives, on n’a pas le temps de s’asseoir et regarder tranquillement la télé ! Ici, on joint l’utile à l’agréable, c’est un vrai moment de détente. Le chauffeur nous demande quelle chaîne nous voulons regarder et il nous la met », précise-t-elle.
Une fréquentation de plus en plus élevée
Jean-Pierre Label, le chauffeur en question, n’hésite d’ailleurs pas à déléguer cette tâche aux usagers : « Comme je conduis, je leur laisse la télécommande pour changer de programmes à leur guise », s’amuse-t-il. Depuis que la Région a confié en 2012 l’exploitation de la ligne au groupe RATP DEV, la fréquentation a bondi de 40 % : «  C’est un bus très confortable et les usagers apprécient le voyage » poursuit Jean-Pierre Label. Certains ont abandonné leur voiture et pris un abonnement à l’année !»

Les anges gardiens du tram train

Flux Rss de l'article - Région Rhône-Alpes - Actualités Transports

Une maintenance sur mesure

Aux heures creuses, chacune à leur tour, les 24 rames du tram-train de l’Ouest lyonnais, quittent le réseau ferré. Après un Lyon-Sain-Bel ou un Lyon-Brignais, elles entrent, pour une séance d’entretien, sur le terrain bétonné du Technicentre de l’Arbresle : en poussant un simple bouton, le conducteur quitte alors le mode « train », à 1500 V, et passe en mode « tram », à 750 V.
Construit avec le soutien de la Région, qui l’a financé à 75 %, ce centre et son équipe sont dédiés à ce matériel conçu par Alstom. « Sur les 22 personnels de maintenance, 9 ont été recrutés à l’extérieur de la SNCF, comme 25 des 37 conducteurs," explique Christophe Chapuis, le directeur. "Beaucoup habitent dans le secteur et ont été ravis de trouver un emploi près de chez eux ». Formés spécifiquement à cette tâche, ils peuvent tous intervenir tant en électricité, qu’en mécanique, en hydraulique…, « même si certains ont une spécialité comme l’informatique embarquée, essentielle sur ce matériel ». Alstom a mis a disposition une équipe très utile pour les réparations, suite aux problèmes rencontrés au début de l’année 2014. A leur côtés, le personnel de la SNCF assure une maintenance préventive, comme le reprofilage régulier des roues grâce à un tour à usiner unique.
Dans ce reportage (cf. ci-dessus), Julien Dargot, ancien opérateur en climatisation automobile, et Vincent Avril, auparavant sur les TER, associent leurs connaissances pour vérifier, sur le toit des rames, le système de rafraîchissement. Stéphane Martin, manager, veille au bon déroulement des opérations et, dès 5 h du matin, pilotera les sorties des trams-trains, vérifiés et lavés, pour la journée d’exploitation. Et assurer 6 000 voyages quotidiens, soit une hausse de 14 % …

Flux Rss de l'article - Région Rhône-Alpes - Actualités Transports

Une passerelle pour la gare de Chambéry


Pose de la passerelle cyclo-piétonne en gare de... par chamberymetropole

Une opération spectaculaire s’est déroulée pour poser une nouvelle passerelle au-dessus des voies.

Réservée aux piétons et aux vélos, cette nouvelle rue relie le quartier de la Cassine  et dessert les quais de la gare. Longue de 83 mètres, large de 6 mètres, la passerelle surplombe la ville à plus de 7 mètres de hauteur. Les escaliers et les ascenseurs ont à leur tour été installés, nécessitant une nouvelle fermeture de la gare.
L’opération de 8,2 millions d’euros est financée par la Métropole de Chambéry, la Région Rhône-Alpes, l’Etat, le Conseil général de Savoie et Réseau Ferré de France.
Près de 10 000 voyageurs fréquentent chaque jour la gare de Chambéry desservie par 200 TER. Depuis février, d’importants travaux sont en cours pour rénover le quartier et transformer la gare en véritable pôle d’échanges multimodal. Objectif : une meilleure articulation entre les différents modes de transport.