Actualités

Le point sur l'environnement rhônalpin

Fruit d’un travail partenarial entre l’État, la Région Rhône-Alpes et de nombreux acteurs de l’environnement, le « Profil environnemental régional » dresse l’état de l’environnement en Rhône-Alpes. Outil précieux de partage de la connaissance, le Profil s’adresse tant aux citoyens, aux élus qu’aux professionnels pour sensibiliser aux enjeux liés à la préservation de l’environnement.

Transition énergétique : Rhône-Alpes se mobilise

Ce livret présente toutes les actions menées par la RRA en la matière : plan Climat, lycées écoresponsables, énergies renouvelables, économies d'énergie, rénovation des bâtiments….
Différentes actions complémentaires pour construire un nouveau modèle énergétique plus sobre en énergie.

Environnement, Biodiversité, deux priorités en Rhône-Alpes

L'aménagement du territoire, compétence régionale, doit se faire dans le respect de la biodiversité. Rhône-Alpes protège sa faune et sa flore, mais aussi ses montagnes, ses cours d'eau, son fleuve…
Pour garantir aux Rhônalpins un environnement préservé et équilibré.

A télécharger ou à feuilleter

 

 

 

 

Flux Rss de l'article - Région Rhône-Alpes - Actualités Climat - Environnement - Energie -Santé

Préserver le patrimoine naturel, la biodiversité et les milieux aquatiques

Le rôle de chef de file des Régions en matière de biodiversité et de gestion des milieux aquatiques a récemment été renforcé.
Le Schéma Régional de Cohérence Ecologique de Rhône-Alpes, à travers la logique de trame verte et bleue, offre désormais un cadre d'intervention publique en faveur de la préservation des milieux.
Son adoption conduit la Région à proposer une politique renouvelée de préservation du patrimoine naturel, de la biodiversité et des milieux aquatiques qui repose sur :

  • la mise en place, pour les partenaires locaux, d'un contrat unique simplifié, le contrat « Vert et bleu », corollaire de la logique de trame verte et bleue du SRCE
  • une approche concertée de la gestion de milieux aquatiques, de la protection des ressources naturelles et des espèces
  • l'animation des partenaires régionaux en conditionnant l'aide régionale à la mise en œuvre d'actions renouvelées et innovantes au regard des objectifs du SRCE.

En parallèle, la Région honorera ses engagements pour les contrats de rivière et de biodiversité existants jusqu'en 2020 qui seront ensuite remplacés par le contrat unique « Vert et bleu ».

Flux Rss de l'article - Région Rhône-Alpes - Actualités Climat - Environnement - Energie -Santé

DES CORRIDORS BIOLOGIQUES DANS LE PILAT

La Région veut mieux préserver la biodiversité et les milieux aquatiques. Elle a signé un premier contrat de territoire «  Corridors biologiques » avec le Parc naturel régional du Pilat.

La situation géographique de Rhône-Alpes, au carrefour d’influences continentale, alpine et méditerranéenne, est à l’origine de la richesse de ses milieux naturels. La biodiversité est très abondante dans certains massifs montagneux, mais aussi en plaine avec des zones fluviales, lacustres et humides de réputation internationale.

Le Pilat par exemple, est un massif relativement préservé, bordé par le Rhône et le Gier, mais des zones très urbanisées et des grandes infrastructures constituent un obstacle pour les espèces naturels. C’est pourquoi la Région et les partenaires du PNR se sont engagés, le 24 juin, dans un contrat sur 5 ans, avec à la clef près de 3  M€ pour restaurer et conserver des espaces au bénéfice de la circulation des espèces animales et végétales.


Après plusieurs mois de concertation, la Région s’est en effet fixé un cadre pour intégrer la biodiversité et la ressource en eau dans ses politiques d’aménagement. « Nous avons protégé les espèces, puis leur écosystème, aujourd’hui nous devons agir pour préserver les échanges entre les milieux » explique Alain Chabrolle, le vice-président à la santé et l’environnement.

Cette stratégie se décline en cinq axes : l’observation scientifique et la recherche, la sensibilisation et l’éducation à l’environnement, la formation et la mobilisation des acteurs, un plan d’actions pour lutter contre les pollutions et enfin un travail interrégional à l’échelle européenne.

1000 euros pour changer son chauffage au bois

Dans la vallée de l’Arve la situation est jugée préoccupante. En 2012, les émissions de particules fines ont provoqué plus de 30 jours de pollution. La moitié de ces émissions proviennent du chauffage domestique.
La mauvaise qualité de l’air menace directement la santé de la population : à court terme irritation des yeux et des voies respiratoires jusqu’à la crise d’asthme, et plus grave à long terme, maladies du poumon, du cœur. Les dernières études montrent qu’une exposition chronique à ces pollutions engendre chaque année 42 000 décès prématurés en France.

Face à ce fléau, les collectivités, dont la Région, viennent de créer un « Fonds air bois », réservé pour le moment aux habitants de la vallée de l’Arve. Doté de 3,2 millions d’euros sur trois ans, il s’adresse aux particuliers. Il est prévu une aide financière de 1 000 euros pour remplacer un appareil de chauffage au bois par un modèle labellisé « flamme verte ». Elle est cumulable avec d’autres aides : crédit d’impôt, éco-prêt à taux zéro, programme « Habiter mieux » de l’ANAH…