Dans cette rubrique...

Plus de 2420  monuments historiques protégés

Lumières sur Rhône-Alpes"

  • une grande fresque interactive accessible à tous sur Internet pour revivre et comprendre l'histoire de la région depuis les années 1940 à travers plus de 300 vidéos contextualisées sélectionnées parmi les archives de l'Ina.

Deux applications sur smartphones

  • Application smartphone Click'n'visit Ponts du Rhône. Découvrez la richesse patrimoniale des ponts que vous croisez lors de vos promenades le long de la ViaRhôna : historique, description, photos, audioguides...Téléchargez gratuitement l'application, puis secouez votre téléphone pour découvrir les ponts proches de vous, où que vous soyez.



    • Application smartphone Click'n'visit Patrimoine industriel de Lyon. Le saviez-vous ? La Halle Tony Garnier était à l'origine un abattoir immense. Pourquoi le batiment La Sucrière s'appelle ainsi ? Pour tout savoir sur l'histoire de l'industrie de Lyon à travers ses bâtiements, téléchargez l'application. Et si vous secouez votre téléphone, vous pouvez découvrir deux quartiers industriels de Lyon de manière ludique.

Brou monument préféré des Français

Et oui ! Il est rhônalpin. Samedi 21 septembre, le monastère royal de Brou à Bourg-en-Bresse aura défié tous les pronostics en remportant la finale de la première édition de l’émission de France 2 « Le monument préféré des Français ». Devant des « mastodontes », dixit le présentateur Stéphane Bern, comme les châteaux de Versailles ou le majestueux Mont-Saint-Michel, Brou a reçu tout le soutien de ses fans avec une large mobilisation depuis juin, sitôt sa participation connue.

Cet élan d’enthousiasme, relayé sur les réseaux sociaux a permis au monument qui accueille environ 80 000 touristes chaque année de s’emparer de la première place du podium devant la cathédrale de Strasbourg et la place Stanislas à Nancy.

La plaque dorée a été remise au maire de Bourg-en-Bresse pour cette victoire, et les visiteurs ne manqueront pas de se photographier à côté. Une nouvelle affluence est à prévoir du côté du monastère royal.

Une incroyable richesse patrimoniale

La grotte des rêves perdus - Bande annonceLe documentaire « La Grotte des rêves perdus » du réalisateur allemand Werner Herzog, permet de découvrir la caverne du Pont d'Arc en 3D. La grotte dévoile dans ce documentaire d'1h30 plus de 400 peintures, datées de plus de 32 000 ans, qui couvrent ses parois. Le réalisateur allemand et son équipe ont filmé en 3D pour mieux saisir le relief des peintures préhistoriques. Une voix off décrit le travail des scientifiques et la signification des peintures rupestres. La 3D et la musique finissent de faire du documentaire une véritable aventure pédagogique et culturelle.

Rhône-Alpes, toute une histoire

Rhône-Alpes a été très tôt occupée par l'homme, ainsi qu'en témoignent les peintures rupestres du sanctuaire paléolithique (32 000 ans av. J.-C.) de la caverne du Pont-d'Arc (Ardèche). Le néolithique (-3 000 jusqu'à -1 000 av. J.-C.) est présent un peu partout dans la région (lac de Paladru, lac du Bourget, etc.). Les Celtes, débarqués en 650 dans la vallée du Rhône, le nord Dauphiné et les Alpes ont laissé peu de traces. De l'époque gallo-romaine ne restent guère que des vestiges, mais quels vestiges ! Sur la colline de Fourvière, le grand théâtre et l'odéon romains constituent par exemple un ensemble unique en France. Le haut Moyen Âge (de l'an 500 à l'an 1 000) a laissé peu de traces visibles : la manécanterie dans le groupe épiscopal Saint-Jean à Lyon, le village de Charavines et l'établissement agricole de Larina (à Hières-sur-Amby).

Du Moyen Âge à la Révolution, nobles et religieux ont bâti plus de 800 châteaux, églises et monastères. Citons le château des Allymes et son architecture militaire à Ambérieu-en-Bugey, la tour de Crest dans la Drôme, plus haut donjon de France ou le château des ducs de Savoie, qui domine Chambéry. Le patrimoine architectural religieux foisonne dans toute la région. L'art roman se retrouve en Rhône-Alpes avec la basilique Saint-Martin-d'Ainay à Lyon ou l'abbatiale de Cruas en Vivarais. Pour les passionnés de gothique, outre les cathédrales de Vienne ou de Lyon, l'abbaye bénédictine d'Ambronay (Xe et XVe siècles) et la flamboyante église de Brou (XVIe siècle) témoignent de la variété de ce style dans l'Ain. Sous l'influence de l'Italie, la Renaissance française a laissé son empreinte à la maison des Chevaliers à Viviers, au château de la Rochelambert dans le Velay et près de Feurs, au château de la Bastie-d'Urfé.
Le baroque a marqué les vallées de la Tarentaise et de la Maurienne, avec plus d'une soixantaine d'églises et de chapelles. On ne découvre de grands ensembles de l‘art classique qu'à Lyon. Le quartier des Terreaux date du XVIIe siècle, la place Bellecour du XVIIIe, la basilique de Fourvière (fin XIXe). Pour ce qui est du contemporain (XXe), il faut citer, le couvent Sainte-Marie de la Tourette et l'ensemble de Firminy tout deux dû à Le Corbusier. Ce dernier est un des ensembles les plus complets au monde après Brasilia, et le quartier de la Part-Dieu à Lyon. Et pour achever le XXe siècle, la gare TGV de l'aéroport Lyon-Saint Exupéry mise en service en 1994 où béton, acier, verre se marient pour former l'image d'un oiseau aux ailes géantes.

Mais Rhône-Alpes détient également un patrimoine naturel hors du commun. 7000 kilomètres de cours d'eau , 4000 km2 de glaciers... les chiffres impressionnent mais ce n'est pas tout. La Région accueille six Parcs Naturels Régionaux (PNR) : Chartreuse, Haut-Jura, Massif des Bauges, Monts d'Ardèche, Pilat et Vercors, ce qui constitue le record au niveau national ainsi que deux parcs nationaux ( la Vanoise et les Ecrins).