Actualités

2014 ? Au rapport !

Le rapport d'activité / développement durable 2014 de la Région Rhône-Alpes vient de paraître: cliquez ici pour le consulter.

Organiser un événement écoresponsable

Un site pour découvrir des initiatives pilotes et connaître des fournisseurs, prestataires et services ressources pouvant vous accompagner :

Facebook Twitter
Flux Rss de l'article - Région Rhône-Alpes - Actualités Développement durable

Les animaux circulent en sécurité à Voreppe

Plus d’un an après le début des travaux, le corridor biologique de la cluse de Voreppe vient de voir le jour. Objectif : permettre à la faune de se déplacer sans risques sous les routes départementales 1085 et 121a.

Le projet était à l’étude depuis 2006. Des relevés d’écrasement avaient témoigné de la difficulté pour les animaux de se mouvoir dans le corridor de la cluse de Voreppe, coupé par deux routes départementales. Faute d’alternative, ils étaient obligés de traverser les RD 1085 et 121a pour se déplacer dans la plaine et se nourrir, au péril de leur vie. Et de celle des conducteurs…
La nécessité de construire un corridor facilitant le passage de la faune était évidente. Elle est devenue réalité avec l’aide de l’Europe : « Nous voulions construire un passage artificiel sous les routes pour permettre aux animaux du massif de la Chartreuse de rejoindre l’autre côté du Vercors. Nous avons pu le faire grâce au fonds européen de développement régional (FEDER), qui a financé le corridor à hauteur de 50%. La Région Rhône-Alpes et le Département de l’Isère ont complété l’autre moitié à parts égales. Le tout s’élève à 1,7 million d’euros », explique Gilbert Flandin, gestionnaire des espaces naturels et de la biodiversité au Département.

Recréer un environnement naturel

Les travaux ont débuté en février 2014 sous la RD121. « Le pont sur le cours d’eau de l’Eygala a été élargi. Une allée a été construit en bordure du ruisseau pour permettre aux animaux de passer », poursuit Gilbert Flandin. Le second passage, situé sous la RD121, large de 12 mètres, s’inscrit dans la même logique de favoriser le déplacement des chevreuils, sangliers, renards et autres blaireaux. Des clôtures ont été aménagées et quelque 300 arbustes plantés : « Les animaux n’aiment pas être à découvert. C’est important de leur donner l’illusion qu’ils sont dans un bois et qu’ils peuvent s’y cacher, par exemple lorsque des phares de voiture les gênent », ajoute le gestionnaire.

Facebook Twitter
Flux Rss de l'article - Région Rhône-Alpes - Actualités Développement durable

Le bio s’invite en entreprise

En 2014, treize grandes entreprises de la région représentant 20 000 salariés ont introduit des produits estampillés agriculture biologique et locale, avec l’accompagnement de Corabio, l’association qui fédère la filière en Rhône-Alpes.

Le CEA de Grenoble, le siège national de Casino à St Etienne, le Centre anti-cancer Léon Bérard, France Télécom Orange de Lyon et l’IFPEN de Solaize sont les cinq premières entreprises qui se sont engagées dès juin 2011 dans le projet « Manger Bio Local en Entreprise » avec pour objectif 20 % de bio.

Aujourd'hui, dans ces entreprises, 40 % des convives choisissent au moins un produit bio sur leur plateau.

un bénéfice santé scientifiquement prouvé

Les enjeux sont multiples : environnementaux : l’agriculture bio permet de limiter l’usage des pesticides ; économique, la restauration collective assure un débouché non négligeable pour les producteurs locaux et enfin de santé publique : une étude menée par  l’Université de Newcastle au Royaume Uni publiée en juillet 2014 dans le British Journal of Nutrition a mis en valeur les avantages sanitaires et nutritionnels des produits issus de l’agriculture biologique. Reprenant 343 études scientifiques, ces experts ont mis en évidence les différences entre produits conventionnels et bio : ces fruits, légumes et céréales contiendraient concentrations en antioxydants de 18 % à 69 % plus élevées que ceux produits en agriculture conventionnelle.
Les consommateurs sont chaque année plus nombreux. En France, en 2014, la demande a encore augmenté de 10 %.

Sur le web : corabio

Facebook Twitter
Flux Rss de l'article - Région Rhône-Alpes - Actualités Développement durable

Déchets dangereux : des outils en ligne

Quel est le point commun entre un jouet électronique, un herbicide, des solvants ou une toiture en amiante-ciment ?

Ce sont tous des produits qui en fin de vie deviendront des déchets dangereux. Ce type de déchets concerne aussi bien les particuliers que les entreprises, et s'ils sont mal identifiés ou pris en charge, ils nuisent gravement à notre environnement et à notre santé.
Alors comment les reconnaître ? Comment les éliminer ? Et surtout comment les éviter ?
La Région Rhône-Alpes a développé des outils en ligne dont l'objectif est à la fois de sensibiliser, de faire comprendre et de fournir toutes les informations utiles à la prévention de ces déchets.