Actualités

2014 ? Au rapport !

Le rapport d'activité / développement durable 2014 de la Région Rhône-Alpes vient de paraître: cliquez ici pour le consulter.

Organiser un événement écoresponsable

Un site pour découvrir des initiatives pilotes et connaître des fournisseurs, prestataires et services ressources pouvant vous accompagner :

Facebook Twitter
Flux Rss de l'article - Région Rhône-Alpes - Actualités Développement durable

L’Yzeron quitte son corset de béton

Les travaux menés sur le bassin de l'Yzeron portent leur fruits. A la clef, moins d'inondations, moins de dégâts, et aussi plus de nature

Avec ses 45 km de cours d’eau principaux, le bassin versant de l’Yzeron, au sud-ouest de Lyon, est le plus petit de Rhône-Alpes… Mais pas le plus calme : les crues torrentielles dues à sa géologie et à sa topographie ont été aggravées, au fil du temps, par l’urbanisation. A la clé : de graves inondations, comme celle de 2003, où 700 personnes ont été sinistrées. Des travaux ambitieux de réaménagement, décidés en comité de rivière dès 2002 et prévus jusqu’en 2019, commencent à porter leurs fruits.

«Les élus ont pris conscience, dès la fin des années 80, que la partie aval du lit avait été trop corsetée, dans les secteurs urbains d’Oullins et de Saint-Foy-lès-Lyon », rapporte Alain Badoil, maire de la commune d’Yzeron et président du syndicat intercommunal du bassin, le Sagyrc. Adieu, donc, au corset de béton : à Oullins, notamment, l’une des berges a été repoussée pour permettre à l’Yzeron de s’étaler un peu au lieu de déborder à la moindre crue.

Parallèlement, à l’amont, plus rural, des zones d’expansion des crues ont été aménagées et deux barrages écrêteurs sont prévus peu avant la confluence avec le Charbonnières. Le lit de cet affluent a, lui, été déplacé, dès 2012, sur les terrains d’un parc public et élargi.
La prévention des inondations n’est pas le seul objectif : «En « renaturant » les berges, on refait des cours d’eau un cadre de vie », se félicite Stéphane Guérin, directeur du Sagyrc. L’envahissante renouée du Japon est minutieusement éliminée et d’autres espèces, des souches et des roches réimplantées créent de nouveaux habitats pour les poissons. Quant aux berges, où la nature reprend ses droits grâce aux plantations et à un « matelas » favorisant la pousse, elles sont appelées à devenir de petites plages ou promenades… et à être naturellement modifiées par les crues, à l’avenir maîtrisées. «Nous avons calculé que les 36,5 M€ de travaux engagés permettent d’éviter près de 100 M€ de dégâts dus à des inondations, commente Stéphane Guérin. Le bénéfice environnemental, lui, n’est pas monétarisé, mais il est évident».

Facebook Twitter
Flux Rss de l'article - Région Rhône-Alpes - Actualités Développement durable

Le bio s’invite en entreprise

En 2014, treize grandes entreprises de la région représentant 20 000 salariés ont introduit des produits estampillés agriculture biologique et locale, avec l’accompagnement de Corabio, l’association qui fédère la filière en Rhône-Alpes.

Le CEA de Grenoble, le siège national de Casino à St Etienne, le Centre anti-cancer Léon Bérard, France Télécom Orange de Lyon et l’IFPEN de Solaize sont les cinq premières entreprises qui se sont engagées dès juin 2011 dans le projet « Manger Bio Local en Entreprise » avec pour objectif 20 % de bio.

Aujourd'hui, dans ces entreprises, 40 % des convives choisissent au moins un produit bio sur leur plateau.

un bénéfice santé scientifiquement prouvé

Les enjeux sont multiples : environnementaux : l’agriculture bio permet de limiter l’usage des pesticides ; économique, la restauration collective assure un débouché non négligeable pour les producteurs locaux et enfin de santé publique : une étude menée par  l’Université de Newcastle au Royaume Uni publiée en juillet 2014 dans le British Journal of Nutrition a mis en valeur les avantages sanitaires et nutritionnels des produits issus de l’agriculture biologique. Reprenant 343 études scientifiques, ces experts ont mis en évidence les différences entre produits conventionnels et bio : ces fruits, légumes et céréales contiendraient concentrations en antioxydants de 18 % à 69 % plus élevées que ceux produits en agriculture conventionnelle.
Les consommateurs sont chaque année plus nombreux. En France, en 2014, la demande a encore augmenté de 10 %.

Sur le web : corabio

Facebook Twitter
Flux Rss de l'article - Région Rhône-Alpes - Actualités Développement durable

Déchets dangereux : des outils en ligne

Quel est le point commun entre un jouet électronique, un herbicide, des solvants ou une toiture en amiante-ciment ?

Ce sont tous des produits qui en fin de vie deviendront des déchets dangereux. Ce type de déchets concerne aussi bien les particuliers que les entreprises, et s'ils sont mal identifiés ou pris en charge, ils nuisent gravement à notre environnement et à notre santé.
Alors comment les reconnaître ? Comment les éliminer ? Et surtout comment les éviter ?
La Région Rhône-Alpes a développé des outils en ligne dont l'objectif est à la fois de sensibiliser, de faire comprendre et de fournir toutes les informations utiles à la prévention de ces déchets.