Accès à la santé et aux soins

2 400 € : c’est le montant de l’aide accordée aux internes qui effectuent leur stage dans une zone prioritaire.

12 000 € : c’est  l’aide à un médecin généraliste, qui s'installe pour la première fois et ce dans une zone prioritaire pour un minimum de 6 ans.

100 000 € : c’est le montant maximum de l’aide à une maison de santé pluriprofessionnelle. 150 000 € en investissement : c’est le montant maximum de l’aide à un centre de santé.

Facebook Twitter

Maintenir la prise en charge des patients à proximité

Anticiper la détérioration de la prise en charge sanitaire : tel était l’objectif des promoteurs de la maison de  santé de St Genix-sur-Guiers (cf photo), dans l’Avant-pays savoyard.
Afin d'améliorer la prise en charge du patient, cette structure regroupe médecins généralistes, infirmières, chirurgien-dentiste, psychologue, orthophoniste, orthoptiste, diététicienne.
Le projet de santé élaboré par les professionnels prévoit notamment un meilleur suivi des maladies chroniques, l’accueil de stagiaires, la participation à des actions locales de santé publique. Leur collaboration devrait aussi faciliter le développement de pratiques innovantes (évaluation des Pratiques Professionnelles, délégation et transfert de tâches…)

Des réponses concrètes

L'accès à la santé n'est pas égal sur l'ensemble du territoire régional : dans les zones rurales et de montagne ou dans certains quartiers urbains, l’offre de soins est particulièrement fragile.
Face à cette situation la Région s’est engagée dans une politique volontariste.

Le soutien aux maisons de santé pluri professionnelles

Les maisons de santé regroupent des professionnels de différentes disciplines mutualisant leurs moyens et offrant de manière coordonnée des soins, en journée et sur un même lieu.

Elles assurent également des actions de prévention et de promotion de la santé.

Les professionnels médicaux et auxiliaires médicaux exerçant dans ces structures élaborent un projet de santé, témoignant d’un exercice coordonné.

Le soutien aux centres de santé

Les centres de santé répondent à une demande spécifique. Ils se veulent être des lieux facilement accessibles (sans dépassement d’honoraires et en pratiquant le tiers payant) sur des horaires élargis. Ils dispensent des soins coordonnés permettant une prise en charge globale de la santé des patients et incluant l’éducation thérapeutique et sanitaire, la prévention, le dépistage et la lutte contre les inégalités sociales de santé.

Des mesures incitatives pour les professionnels de santé

Avec cette même volonté de proximité et dans le but de sensibiliser et d’encourager les jeunes professionnels de santé, la Région attribue des bourses aux internes en médecine générale effectuant leur stage dans les zones fragiles.
Elle accorde une aide financière à des jeunes médecins généralistes qui, dans le cadre d’une première installation, décident d’y exercer pour une période minimum de 6 ans.