Montagne 2040

Quelle montagne en 2040?

Alpes, Massif central et Jura, les trois grands massifs qui composent 70% du territoire, font aujourd'hui face à des réalités multiples. Emploi, accès aux soins, agriculture, tourisme, accès à la culture, arrivée des néo ruraux.. Elles se trouvent face à des choix de développement vitaux.
La Région Rhône-Alpes s'interroge sur le modèle de développement actuel face aux incertitudes en matière de changement climatique global, de ressources disponibles et de fragilité des économies montagnardes. Baptisée "Montagne 2040" , la démarche est constituée de temps de réflexion, de rencontres et d'actions.

Téléchargez le label

Pour télécharger le label Montagne 2040 et sa charte graphique, c'est ici !

La qualité montagnarde : "prospérité pour la population et les territoires"

Les IXèmes Assises européennes de la montagne qui se sont tenues à Bilbao en Octobre dernier ont porté sur les nouvelles politiques européennes. Comment peuvent-elles contribuer à structurer des filières et des territoires autour de marques et labels ?

Agoras "Jeunes et Montagne"

  • Retrouvez les comptes-rendus des ateliers et les portraits de participants.

 

Facebook Twitter

Le 3e Conseil montagne 2040 s'est réuni samedi 27 juin

Le Conseil montagne 2040 s'est réuni samedi 27 juin 2015 au Mont-Gerbier-de-Jonc en Ardèche autour du sujet du numérique.

Le Conseil montagne 2040 a pour ambition de préparer l'avenir des zones de montagne et de leurs habitants, de mettre en lumière les actions exemplaires qui montrent la voie à ceux qui souhaitent vivre en montagne. Il s'agit notamment de créer un dialogue entre toutes les populations concernées par la vie en zone de montagne (défenseurs de l'environnement, promoteurs, professionnels du tourisme...) sur des thèmes d'actualité. Cette session était consacrée au numérique.
Avec près des trois quarts de son territoire situés en zone de montagne, la Région Rhône-Alpes est un chef de file naturel sur ce sujet. "Les transports, le tourisme, l'agriculture, la formation...Toutes les compétences de la Région sont concernées." explique Jean-Jack Queyranne, président du Conseil régional, "notre ambition pour les territoires de montagne doit ête globale. des solutions trop isolées, trop partielles seraient vouées à l'échec."

Facebook Twitter

Un label pour montrer l'exemple

Un local solidaire pour les saisonniers à Val d'Isère, les "Greeters" du Pilat, des téléservices de santé en Isère... Découvrez, en cliquant sur l'image ci-dessus, les projets labellisés Montagne 2040 le 27 juin dernier.

Parce qu'ils reconnaissent les montagnes comme des lieux de vie et de projets, qu'ils protègent la diversité et les richesses des massifs, valorisent les modes de vie et savoir-faire des populations et des entreprises montagnardes et s'engagent pour un avenir équilibré pour tous, la Région a souhaité distinguer ces actions exemplaires. Avec pour objectif de valoriser ces bonnes pratiques et favoriser leur diffusion dans les territoires.
Huit domaines sont concernés par cette labellisation : aménagement du territoire, énergie et environnement, emploi, transport et numérique, tourisme, économie, santé et services publics, culture et lien social.

 

En savoir plus : Le label Montagne 2040

Facebook Twitter

Une maison de santé à Noirétable

A Noirétable (Loire), ils sont désormais trois médecins généralistes et cinq infirmières à travailler dans les locaux neufs de la maison de santé inaugurée en septembre. Porté par la communauté de communes des montagnes du Haut - Forez, le lieu a pour but de maintenir, et d'accroître l'offre de santé sur un secteur frontalier avec l'Auvergne tout en coordonnant et en structurant cette offre. Kinésithérapeuthe, diététicien, podologue... la maison de santé pourra accueillir d'autres professionnels de santé ainsi que des élèves infirmiers et des internes en médecine.
L'équipement a reçu le label Montagne 2040.

Loi montagne : Rhône-Alpes et Auvergne négocient l’acte II

30 ans après l’adoption de la « loi montagne », le gouvernement engage sa rénovation pour l’adapter aux enjeux actuels. Les élus de la future première région européenne de montagne, Rhône-Alpes-Auvergne, apportent 42 contributions.

Élus locaux, représentants des parcs naturels régionaux, professionnels de l’agriculture, du tourisme, des chambres consulaires, de la forêt et associations, se sont réunis en mars à Besse-et-Saint-Anastaise dans le Puy-de-Dôme, pour partager leurs analyses et leurs revendications concernant la spécificité montagne.
Plusieurs sujets ont été évoqués dont l’organisation territoriale, les finances, les normes, l’activité économique et l’emploi, la forêt, le tourisme, les services publics et l’accès au numérique. Le phénomène du réchauffement climatique devra être pris en compte dans l’ensemble des propositions. « Aujourd’hui, ce sont les atouts et les ressources de la montagne qui doivent être mis en avant, pour que les territoires de montagne deviennent de véritables moteurs sociaux-économiques et environnementaux de notre pays » ont déclaré René Souchon, l’actuel président de l’Auvergne et Jean-Jack-Queyranne de Rhône-Alpes, pour qui la montagne n'est pas un handicap mais au contraire un potentiel.