Talents de Rhône-Alpes

Talents sur Twitter

Vous avez un doute, un avis, une question une sur la thématique de la prochaine soirée ? N'hésitez pas, publiez un message via Twitter en y incluant #talentsra que nous pourrons soumettre à nos experts. Suivez également grâce à ce hashtag les moments clés de la rencontre et soyez avertis de la mise en ligne des images et des textes.

Les conférences "Talents de Rhône-Alpes" ont lieu au siège de la Région à Lyon


Agrandir le plan

REGION RHONE-ALPES
1 esplanade François Mitterrand - CS 20033
69269 Lyon Cedex 02
Téléphone : 04 26 73 40 00
Tram T1 arrêt Hôtel de Région-Montrochet (niveau 101 cours Charlemagne)

 

 

Facebook Twitter

Les nouveaux enjeux de la mobilité

"Nous vivons une révolution !" Tel a été le constat dressé par les différents intervenants lors de la rencontre "Talents de Rhône-Alpes" consacrée aux enjeux de la mobilité. Pollution, réchauffement climatique, congestion des villes, problèmes de finances publiques pour réaliser des infrastructures : voilà les défis rencontrés par les professionnels, qui ont, en deux heures, évoqué la situation de leurs entreprises et les solutions pour faire face à ces questions. Rhône-Alpes est particulièrement concernée par la mobilité avec ses 2 700 km de voies ferrées, 550 km de voies navigables,  330 km d’autoroutes, 2 500 km de routes nationales, 28 000 km de routes départementales. Sa situation de carrefour au cœur des grands axes d'échanges nationaux et européens. Chaque jour, 19 millions de déplacements sont effectués par les Rhônalpins. "C'est un secteur porteur, avec 85 000 emplois" a confirmé Jean-Jack Queyranne, président de la Région, pour qui "nous allons vivre une nouvelle révolution avec le numérique, les attentes des consommateurs, friands de covoiturage, les évolutions liées à la transition énergétique."

  • Patrick Oliva, directeur des relations extérieures Michelin, "n'est pas inquiet sur les volumes de pneus vendus car le nombre de voitures va doubler, mais sur le contexte des villes soumis à cinq défis : la santé, en raison d'une pollution inacceptable, le climat et les émissions de CO2, la congestion, l'inclusivité et le financement des infrastructures. (...) Pour y répondre, il est nécessaire d'avoir des objectifs forts de réduction de CO2, de limiter des zones de circulation, comme à Londres et d'attirer le monde financier privé pour investir."
  • Pascal Megevand, co-gérant Mégevand frères, entreprise de transport de marchandises, a souligné que "84 % des volumes passent par la route : c'est donc une activité qui est là pour durer mais souffre actuellement de la concurrence des pays de l'Est (...)" Mégevand frères participe à une démarche collaborative initiée par un cluster pour réduire la pollution, les émissions de CO2 et "croit beaucoup au gaz naturel liquéfié".
  • Martin Lesage, directeur Cité Lib, une coopérative qui propose des voitures 100 % électriques en autopartage, espère "arriver à convaincre que l'autopartage a un modèle économique : plutôt que de posséder une voiture pour tout faire, il faut la remplacer par plusieurs véhicules adaptés à vos besoins."
  • Philippe Grand, responsable affaires publiques Iveco France, entreprise de production de véhicules, en particulier sur Annonay, en Ardèche où 1 500 autobus sortent chaque année de l'usine : "on espère que grâce à la loi Macron, nos bus vont faire des petits... Nous travaillons sur des bus nouvelle génération, hybrides avec moteur électrique qui génère du courant pendant le freinage, courant utilisé ensuite pour l'accélération suivante et diminue ainsi la consommation de gasoil."
  • Yves Guyon, président Citylogistics, une société créée tout récemment pour "venir à bout du casse-tête des livraisons en centre ville" : ce service propose de prendre le relais sur le dernier kilomètre pour livrer les petits commerces de la Presqu'île lyonnaise et de la Part-Dieu. Elle a investi dans une flotte de 5 véhicules qui fonctionnent au gaz naturel compressé.

 

"Talents de Rhône-Alpes", une série de conférences organisées à la Confluence à Lyon, met en lumière les femmes et les hommes qui, par leur succès, participent à la fierté d'être Rhônalpin.
Sport, culture, numérique... les sujets varieront tout au long de l'année.