Talents de Rhône-Alpes

Talents sur Twitter

Vous avez un doute, un avis, une question une sur la thématique de la prochaine soirée ? N'hésitez pas, publiez un message via Twitter en y incluant #talentsra que nous pourrons soumettre à nos experts. Suivez également grâce à ce hashtag les moments clés de la rencontre et soyez avertis de la mise en ligne des images et des textes.

Les conférences "Talents de Rhône-Alpes" ont lieu au siège de la Région à Lyon


Agrandir le plan

REGION RHONE-ALPES
1 esplanade François Mitterrand - CS 20033
69269 Lyon Cedex 02
Téléphone : 04 26 73 40 00
Tram T1 arrêt Hôtel de Région-Montrochet (niveau 101 cours Charlemagne)

 

 

Rhône-Alpes, le tourisme à la carte

Organisées au siège de la Région Rhône-Alpes, à Confluence, les rencontres « Talents de Rhône-Alpes » visent à mettre en lumière, dans chaque secteur d'activité, des hommes et des femmes qui, par leur succès, participent à la notoriété de Rhône-Alpes.

Rhône-Alpes est une des premières destinations touristiques en Europe et dans le monde. Le tourisme représente 7 % du PIB régional soit près de 10 milliards d'euros de chiffres d'affaires, 200 000 emplois directs et indirects non délocalisables.
Pour conserver ce leadership, l'offre touristique doit être renouvelée en s'appuyant sur les multiples richesses du territoire rhônalpin, que ce soit en matière de tourisme culturel, d'itinérance, d'oenotourisme, ou encore d'attractivité de la montagne. A l'invitation de la Région Rhône-Alpes, des spécialistes de ce domaine d'activité ont fait le point sur les pistes de développement qui s'offrent au secteur touristique.

Jean-Jack Queyranne : "Le tourisme est un élément fort de l'identité de Rhône-Alpes. Les demandes des visiteurs sont devenues multiples et nous devons adapter l'offre touristique en conséquence. Mais le tourism est également une valeur à l'export, c'est un formidable facteur de rayonnement. Des évènements comme le Sirha, avec les Bocuse d'or, ou l'exposition universelle de Milan où nous seront très présents, permettent de valoriser la marque Rhône-Alpes et les forces de notre patrimoine."

Richard Buffat, Directeur du syndicat mixte La caverne du Pont d'Arc : "Le site de la grotte ornée du Pont d'arc ouvrira le 25 avril 2015. Une telle réplique n'a jamais été réalisée dans le monde et le site recevra 3 à 400 000 visiteurs par an. Il  va positionner le sud de la région comme un territoire ayant des atouts touristiques exceptionnels mais également des savoirs faire technologiques qui pourraient être déclinés en termes de formation, de recherche... Les offres autour du site (hébergement, restauration, activités...) doivent être à la hauteur de cette ambition."

Gwendal Caraboeuf, fondateur associé Vélogik : "Vélogik a été créee il y a 5 ans avec pour vocation d'accompagner les entreprises et les collectivités pour développer l'usage du vélo électrique sur leurs territoires ou en interne. Il y a deux ans nous avons commencé à travailler sur Viarthôna, l'itinéraire cyclable qui reliera à terme le lac Léman à la Méditerranée. Cette année nous sommes devenus chef de projet sur l'opération. Une communication unique a été mise en place pour deux territoires et cinq lieux différents avec une page Facebook unique."

Marylise Bailhache, chargée de mission Tourisme au Syndicat mixte du Beaujolais : "Le développement de l'oenotourisme est  récent en Beaujolais. Les professionnels du tourisme et de la viticulture ont su s'unir pour rattraper le retard, structurer et développer notre offre. Une charte de qualité d'accueil dans les caves a été mise en place ainsi qu'un réseau de 300 bistrots beaujolais présents dans monde entier. Nous avons opéré une migration vers les outils numériques, avec une carte numérique des vignobles et une nouvelle route du vin. Pour se renouveler et se démarquer, des opérations comme les "oenolodges" ont été lancées : il s'agit d'hébergements bioclimatiques en bois local équipés pour la dégustation des vins. On vise aujourd'hui une labellisation UNESCO Geoparcs. Nous voulons prouver qu'il y autre chose derrière le nom, derrière le vin."

Rémy Thébaut, gérant Easy Mountain : "Nous avons créé la première agence de randonnée communautaire, avec des parcours à thème, sécurisés, accessibles sur smartphone. On y trouve toutes les infos utiles ainsi qu'une cartographie simplifiée, des photos du parcours, des infos sur la faune et la flore mais aussi des contes itinérants, des jeux. Aujourd'hui, une randonnée est réussie si elle est partagée par SMS, par selfie... Nous avons intégré cette notion dans l'appli avec  une carte postale de la rando prête à être envoyée ou le chemin parcouru visible sur le Web. Les consommateurs ont changé et regardent les avis de ceux qui ont déjà consommé. Notre enjeu est donc de créer une communauté de non experts autour de la randonnée. Le rapprochement avec l'Auvergne sera notre prochain pas."

Grande Traversée des Alpes (Guy Chaumereuil) : "Pour qu'une idée marche dans le tourisme, il faut qu'elle soit novatrice, qu'elle crée une synergie en faisant  travailler les professionnels sur un territoire. Les obstacles sont le manque d'aides à l'intiative, simplification administrative qui tarde à venir.  S'il  y a un secteur sur lequel on peut se réjouir de la fusion entre Rhône-Alpes et l'Auvergne, c'est bien le tourisme."

Cluster Montagne (Xavier Gallot Lavallée) : "87% des entreprises françaises liées au tourisme de montagne sont localisées en Rhône-Alpes. 80 % des entreprises ont un projet à l'international et 94 % ont un projet de nouveau produit. Le secteur étant compétitif, nous nous sommes regroupés. Les défis à venir sont multiples : les piles à hydrogène pour l'électricite des sites isolés, l'accessibilité en montagne pour les personnes en situation de handicap, l'interactivité de la montagne et des systèmes d'information en temps réel pour les professionnels du damage et de l'enneigement."

Institut Paul Bocuse (Hervé Fleury) : "Nous accueillons 500 étudiants de 37 nationalités sur nos deux formations de type licence et master. Nous travaillons avec d'autres structures d'enseignement supérieur de Rhône-Alpes. 17 % de nos étudiants viennent d'Amérique latine, 17 % d'Asie, 15 % d'Europe. Plus nous sommes ancrés dans la tradition, plus nous devons être ouverts sur lamodernité. L'Institut est un incubateur d'entreprises qui accompagne deux projets par an. Le restaurant école du pavillon Rhône-Alpes de Shanghaï a été élu parmi les 10 meilleurs restaurants de Shanghaï."

Comité Régional de Tourisme (Marc Béchet) : "Le tourisme est une affaire d'hommes et de femmes qui vont de l'avant car il a cette particularité de donner sa chance à tout le monde. Le tourisme représente 17 milliards d'euros de chiffre d'affaires en Rhône-Alpes et 10 % de l'emploi touristique en Franc."

Comité Régional de Tourisme de l'Auvergne (Jean-François Jobert) : "En Auvergne, le tourisme présente 8,3 % du PIB régional. Un travail de rapprochement avec Rhône-Alpes a déjà été entrepris car nous avons beaucoup de filières communes comme les randonnées, le thermalisme, la moyenne montagne. 2000 emplois ont été créés en six ans."

"Talents de Rhône-Alpes", une série de conférences organisées à la Confluence à Lyon, met en lumière les femmes et les hommes qui, par leur succès, participent à la fierté d'être Rhônalpin.
Sport, culture, numérique... les sujets varieront tout au long de l'année.