Newsletter ECORAMA

Agenda économique

Pas encore abonné(e) ?

N°8 - Novembre 2014

30 000
C’est le nombre de CARED (Contrats d’aide et de retour à l’emploi durable) signés en dix ans.

Cette spécificité rhônalpine est destinée aux personnes en difficulté d’insertion professionnelle. Avec le CARED, il s’agit de faciliter l’accès à l’emploi durable en développant les compétences. Comment est-ce que ça marche ? À partir d’un emploi disponible, en particulier dans un secteur qui peine à recruter, la Région organise et finance la formation, ou la mise à l'emploi, du bénéficiaire. Embauche à la clé, prioritairement en CDI ou en alternance.

Actualité

Une stratégie pour accélérer l’innovation

Un an après son lancement, la stratégie régionale d’innovation - spécialisation intelligente (SRI-SI) est désormais opérationnelle. La feuille de route pour 2015 a été présentée le 3 novembre lors d’un temps d’échanges associant plénière, tables rondes et ateliers à l’hôtel de Région.

De quoi s’agit-il ?
La SRI-SI va soutenir des projets innovants qui répondent aux grands défis de la société tout en renforçant la compétitivité des entreprises. Sa formalisation a été demandée à la Région par l’Union européenne pour mobiliser plus efficacement les fonds structurels que l’UE met à disposition des Régions (FEDER, FSE…). Les Régions sont désormais en charge de la gestion de ces fonds structurels.

Quelles spécificités pour la SRI-SI de Rhône-Alpes ?
La SRI-SI de Rhône-Alpes a 3 objectifs : - améliorer la performance de l’écosystème rhônalpin de l’innovation, - développer les nouveaux champs de l’innovation, - mettre en œuvre une politique de fertilisation croisée pour trouver des relais de croissance via la spécialisation intelligente. Pour les réaliser, elle se décline en 8 axes transversaux et 7 domaines de spécialisation intelligente [DSI]

Qu’est-ce que ça change ?
L’innovation ne se comprend plus uniquement de manière technologique. Elle englobe aussi bien la recherche que l’innovation non technologique (innovation sociale, marketing, usages…).
Les projets accompagnés par la Région Rhône-Alpes doivent désormais s’inscrire dans un ou plusieurs des 8 axes et 7 DSI.

En savoir plus :

Action

En novembre, l’emploi solidaire tient salon

L’économie sociale et solidaire (ESS) recrute ! Pour découvrir les offres d’emploi et les opportunités de l’entrepreneuriat social, rendez-vous le 15 novembre au Forum de l’emploi solidaire.

Zoom sur un des nombreux exposants du Forum : l’association Mozaïk RH, qui combat les discriminations à l’emploi. Vincent Chevallier, son responsable en Rhône-Alpes, est convaincu que l’ESS est une piste à explorer pour lutter contre le chômage dans les zones urbaines sensibles. Il nous explique pourquoi.

Les jeunes des quartiers défavorisés sont-ils de bons candidats pour l’ESS ?
Oui, évidemment. Et notre action aide les jeunes à structurer leur discours et à bien se présenter. Le secteur de l’ESS a tout autant d’exigence que l’économie traditionnelle en matière de recrutements. Chez Mozaïk RH, notre objectif est de faire se rencontrer jeunes des quartiers populaires et entreprises pour faire tomber les préjugés et lutter contre les discriminations. Pour nous, ce forum est l’occasion de créer cette rencontre avec des employeurs a priori plus ouverts que le réseau classique aux profils que nous accompagnons. En faisant connaître d’autres types de candidats aux employeurs et d’autres secteurs d’activité aux jeunes que nous accompagnons, nous sommes au cœur de notre métier.

Quels sont pour vous les principaux avantages de ce Forum ?
Il contribue clairement à développer l’image et la notoriété de l’ESS et fédère les acteurs. C’est aussi un lieu de rencontre entre les entreprises du secteur et le grand public. L’ESS embauche et ce rendez-vous permet de le faire savoir. Il nous permet également de montrer que nous sommes des structures où l’humain et le collectif sont au cœur des préoccupations. 90 % de la discrimination qui existe dans les recrutements aujourd’hui a lieu au moment de la lecture du CV. Le Forum de l’emploi solidaire est l’occasion de faire mentir ce chiffre.

  • 15 novembre / hôtel de Région / 10 h-17 h

www.forumemploi-solidaire.org
www.mozaikrh.com

Novembre est le mois de l’ESS, avec notamment les Rencontres solidaires en Rhône-Alpes. En savoir plus

interconnexion

Entrepreneuriat : ça bouge !

Coup d’accélérateur pour la politique régionale pour l’entrepreneuriat : création d’une offre de services numériques, mobilisation des opérateurs, implication des territoires… Ce chantier pour 2014-2020 avance vite !

Peau neuve pour la politique régionale pour l’entrepreneuriat
Il s’agit de revoir les priorités envers les trois cibles principales : côté créateurs, mieux adapter les dispositifs aux nouveaux profils d’entrepreneurs. Pour les opérateurs, davantage soutenir la coopération à travers Créafil 2.0. Enfin, vis-à-vis des territoires, renforcer les synergies avec les collectivités.

200 personnes aux Rencontres régionales Créafil
Le 29 septembre dernier, démarche de labellisation (s’assurer de la qualité de l’accueil des porteurs de projet) et offre de services numériques à valeur ajoutée pour les créateurs et les opérateurs étaient au menu des 2es Rencontres régionales Créafil. Retrouvez l’intégralité de la journée sur www.jecree-rhonealpes.fr/blog.

Le point de vue de Simon Peyrache, le président du réseau régional des pépinières d’entreprises
« Être associé à la gouvernance de Créafil est très important. Notre rôle d’acteur intervenant en post-création d’entreprises nous permet d’apporter notre connaissance des besoins des entrepreneurs nouvellement installés. Il s’agit aussi d’avoir une meilleure connaissance des acteurs et d’améliorer nos pratiques. Être au contact régulier des réseaux qui constituent le comité technique, c’est le gage d’une co-construction, avec la volonté commune que les entreprises créées durent le plus longtemps possible.
Œuvrer pour le collectif en mettant de côté les intérêts de sa structure n’est pas compliqué. Au sein du comité technique, tout le monde parvient à dépasser les enjeux de son secteur. Chacun contribue à sa manière et amène un regard différent. L’objectif, c’est que les choses avancent vite. Nous nous réunissons une fois par mois. Et les perspectives d’avancées concrètes dès 2015, notamment sur les outils numériques, donnent du sens à notre investissement. »

Actus du réseau

Plan bâtiment durable : rattraper le retard !

85 000 rénovations par an. Le seuil fixé par le Schéma régional climat air énergie (SRCAE) est  loin d’être atteint, avec moins de 10 000 logements concernés. Le Plan bâtiment durable de la Région Rhône-Alpes vise à accélérer la cadence en soutenant la filière du bâtiment.

Les ambitions :

  • améliorer l’organisation de l’offre actuelle de rénovation énergétique ;
  • mieux informer les particuliers sur les aides existantes ;
  • renforcer leur intérêt à effectuer des travaux.


Le calendrier :

17 novembre 2014 : lancement du Plan bâtiment durable à la Région (11 h) et Assises régionales de l’Éco BTP Tour de la Fédération française du bâtiment (14 h 30).
Fin 2014 : premières réunions de sept groupes de travail. Six mois pour apporter des préconisations sur la thématique qui les concerne.
Rentrée 2015 : présentation des actions concrètes du plan.

Journée 100 % commerce

« Comment maintenir et développer le commerce face aux nouveaux modes de consommation ? » : c’est la thématique du rendez-vous du 17 novembre, organisé dans le cadre du programme en faveur de l’économie régionale de proximité.

Les moments clés de la journée :

  • Quels impacts et enjeux pour les territoires face aux nouvelles formes de commerce et aux nouvelles tendances de consommation ? Présentation des résultats de l’étude conduite par le réseau régional des agences d’urbanisme urbA3 pour la Région Rhône-Alpes.
  • Face à cette nouvelle donne, quels sont les outils législatifs, réglementaires ou méthodologiques qui existent ? Focus sur les Lois ALUR et ACTPE, le management de centre-ville et de territoires.

17 novembre / 9 h-16 h 30 / CCI de Grenoble
Plus d’infos et inscriptions

L’artisanat a sa biennale

Quoi ?
La première Biennale européenne de l’artisanat.
Où ?
Au Centre de congrès de la Cité Internationale de Lyon.
Quand ?
Du 20 au 23 novembre.
Qui ?
Initiative de la Chambre de métiers et de l’artisanat du Rhône à l’occasion de ses 80 ans, soutenue par la Région Rhône-Alpes, notamment à travers son programme ATOUTS.
Comment ?
Présentation de 200 métiers du secteur, initiations, expositions, conférences, soirées thématiques, tables rondes et démonstrations de jeunes artisans européens, en provenance des régions partenaires de Rhône-Alpes (Bade-Wurtemberg, Catalogne, Lombardie et Malopolska).

www.biennale-europeenne-artisanat.fr
http://atouts-artisanat.com

Avec TUBA, c’est l’usager qui crée l’innovation

Entreprises et territoires doivent s’inspirer de l’analyse des usages pour tester de nouvelles formes d’innovation. Et l’usager doit donc entrer très tôt dans le processus d’innovation. Voilà le double message du Living Lab TUBA, un lieu unique où vont se rencontrer des grandes entreprises, qui disposent de données sans toujours pouvoir les exploiter, des start-up qui veulent expérimenter leurs technologies ou services innovants, et des citoyens prêts à tester de nouveaux services créés pour eux. L’objectif : une vie facilitée grâce au Big Data.
Quoi ? Living Lab TUBA, porté par l’association Lyon Urban Data / Quand ? Inauguration le 27 novembre / Où ? 600 m2 place Béraudier, Lyon.
www.tuba-lyon.com

Les clusters reçus 9/12

Fin 2013, les 12 clusters liés à la Région par un contrat d’objectifs 2012-2015 ont fait l’objet d’une évaluation à mi-parcours. Neuf d’entre eux poursuivent leur mission, avec des marges de progrès identifiées. Trois labels « cluster Rhône-Alpes » sont supprimés : Imaginove (simplification, il est uniquement labellisé « pôle de compétitivité » avec le soutien de la Région), Allira (dont l’association disparaît pour créer une nouvelle structure, Rhône-Alpes gourmand) et le cluster Logistique (au regard des résultats de l’évaluation).
Réalisée par le cabinet Inno Group, l’évaluation portait sur l’activité interne des clusters (gouvernance, plan d’action…) et leur rapport à l’écosystème régional (capacité à créer des partenariats et à fédérer les acteurs).

Économie de proximité : 5 lauréats au rapport

Les territoires ? Ouest lyonnais, Communauté d’agglomération du Lac du Bourget, Royans-Vercors, Sud-Grésivaudan et Maurienne avaient été sélectionnés fin 2013 pour suivre une formation-action IMPL avec ARADEL.
Le but ? Les encourager dans le développement de leur économie de proximité.
Les résultats ? Après huit mois de travail collectif, des exemples de chantiers engagés : Royans-Vercors et Sud-Grésivaudan ont abouti à des projets communs, comme faciliter l’accès des entreprises locales aux commandes publiques et s’interroger sur la création d’espaces de coworking. La Maurienne réfléchit quant à elle à une bourse d’échanges entre entreprises, afin de mieux utiliser localement ses ressources.

www.territoires.rhonealpes.fr