Tourisme

2ème région française en terme de population et d'actifs du tourisme : environ
12 %
de l'emploi touristique français se trouve en Rhône-Alpes

Le tourisme d'affaires représente
20 % de l'activité touristique de  rhônalpine

Saisonniers, employeurs posez vos questions et réussissez votre saison

www.questionSaison.fr

 

Facebook Twitter

Une position de leader sur l'espace montagne comme sur le tourisme vert. Rhône-Alpes est aussi la première région française pour les grands espaces et les milieux protégés

Facebook Twitter

Le bel été de la caverne du Pont d'arc

La caverne du Pont d'arc qui reproduit sur plusieurs miliers de mètres carrés les plus anciennes oeuvres d'art, celles découvertes en 1994 de la grotte Chauvet, tire un premier bilan de fréquentation.
Inaugurée en avril dernier, la plus grande réplique du monde a en effet été soumise à l'épreuve du feu tant attendue après près de trois années de travaux et quelques 55 millions d'euros d'investissement.
Depuis avril donc, la caverne du Pont d'arc a accueilli près de 320 000 visiteurs. Le chiffre est très positif puisque la société qui gère les lieux tablait sur une fréquentation annuelle comprise entre 300 000 et 400 000 entrées. Deux données ressortent : près de 10 % des visiteurs sont venus en groupe et le pic de fréquentation est à mettre au crédit du mois d'août avec une moyenne de 3400 entrées par jour. L'équipe de la caverne se réjouit de ces chiffres mais aussi du comportement des visiteurs qui ont très majoritairement réservés leurs places sur Internet comme l'attestent les 72% d'entrées individuelles programmés depuis le site Web de la caverne.
Ces réservations par le Web permettent d'affiner les données, notamment au sujet de la provenance géographique des visiteurs. 87% de ces internautes sont Français, parmi les étrangers, plus de 25% sont Allemands, 20% Belges puis viennent les Suisses, les Britanniques, les américains et les Néerlandais. Au total, des ressortissants de plus de 50 pays différents dont la Russie, la Nouvelle - Zélande, le Mexique ont visité la caverne.
Les vacances d'été s'achèvent mais la caverne ne ferme pas ses portes et les équipes attendent dès la rentrée de nombreux groupes et des visiteurs locaux qui auront préféré laisser passer les masses touristiques pour admirer le joyau de près.
La caverne du Pont d'arc augmente ses plages horaires à la rentrée et participera aux journées du patrimoine et sera l'un des villages de la science de la fête de la Science en octobre prochain.

Une nouvelle dynamique touristique pour Rhône-Alpes

Avec 200 000 emplois directs et  indirects, 10 milliards d'euros de consommation touristique soit 7 % du PIB régional, Rhône-Alpes est la 2e destination touristique de France.

Secteur clé de l'économie rhônalpine, le tourisme est aujourd'hui en pleine mutation. Les comportements changent, la demande évolue et l'offre touristique rhônalpine est affectée par plusieurs phénomènes : vieillissement des équipements touristiques, forte concurrence internationale, changements climatiques...  Face à ces enjeux, la Région a adopté son Schéma Régional de Développement du Tourisme et des Loisirs (pdf 1,6 Mo).

La Région articule sa stratégie autour de six grands objectifs :

  • L'optimisation des procédures touristiques contractuelles.
  • La mise en tourisme de la voie verte ViaRhôna.
  • Une prise en compte ajustée de la saisonnalité (pdf 1 Mo).
  • Un renforcement du tourisme social et solidaire.
  • Une structuration de sa politique en direction des refuges.
  • La mise en place d'outils d'aide à la création / décision de projets consolidés.

La Région a parallèlement installé une « Maison commune du tourisme pour tous ».  Rassemblant les acteurs intervenant dans le domaine du tourisme social et solidaire, cette instance est à la fois une plateforme de rencontres, de réflexion, de partage d'expériences et de mutualisation.

Des conventions stations vallées

Un nouveau mode d’accompagnement des  stations de ski prend le relais des anciens « Contrats de stations durables » arrivés à échéance.
Le principe de « Convention stations vallées » et « pôles de nature » permet d'élargir le périmètre d’intervention en liant les projets des stations aux vallées. Les conventions seront établies sur quatre thèmes prioritaires : la mobilité en particulier le déplacement des vacanciers jusqu’à leur lieu de séjour et ensuite sur dans la station ; l’hébergement, avec le renouvellement du parc existant dans la perspective d’un élargissement de la clientèle et de sobriété foncière ; l’élévation des compétences des professionnels du secteur touristique en lien avec les travailleurs saisonniers et enfin la diversification des activités, en s’appuyant sur la valorisation de ressources agricoles, artisanales ou culturelles.